NOUVELLES
22/02/2016 07:51 EST | Actualisé 22/02/2017 00:12 EST

Brésil: mandat d'arrêt contre le publicitaire chargé des campagnes de Dilma Rousseff

La justice brésilienne a annoncé lundi avoir lancé un mandat d'arrêt contre le publicitaire Joao Santana, gourou marketing des campagnes électorales de la présidente Dilma Rousseff et de son prédécesseur Luiz Inacio Lula da Silva, dans le cadre du scandale de corruption Petrobras

Les procureurs chargés de l'enquête ont indiqué dans un communiqué avoir saisi des documents portant sur le "possible paiement des publicitaires du Parti des Travailleurs (PT) avec de l'argent détourné de Petrobras".

Ils soupçonnent M. Santana d'avoir reçu sur un compte en Suisse, par l'intermédiaire de sociétés offshore, plusieurs millions de dollars du géant brésilien du BTP Odebrecht, impliqué dans le gigantesque dossier de corruption autour du groupe étatique pétrolier Petrobra.

les mandats d'arrêts délivrés contre Joao Santana et son épouse Monica, n'ont pu être exécutés, le couple étant actuellement à l'étranger.

Selon le site d'information G1, le couple travaille actuellement en République dominicaine à la campagne pour la réélection du président Danilo Medina.

Santana est l'un des consultants en marketing politique les plus réputés du Brésil et d'Amérique latine.

Outre les campagnes électorales de l'ex-président de gauche Lula (2006) et de l'actuelle présidente Dilma Rousseff (2010 et 2014), il a notamment travaillé aux campagnes victorieuses du défunt président vénézuélien Hugo Chavez et de son successeur Nicolas Maduro.

Le parquet brésilien a précisé enquêter sur "des présumés crimes de corruption, évasion de devises et blanchiment d'argent provenant des détournements de fonds de Petrobras à travers des versements occultes effectués à l'étranger par l'opérateur financier Zwi Skornicky et des sociétés offshore contrôlées par le groupe Odebrecht en faveur des publicitaires Joao Cerqueira de Santana Filho et Monica Regina Cunha Moura".

M. Skornicki est considéré par les enquêteurs comme l'un des opérateurs financiers qui corrompaient des directeurs de Petrobras nommés sur indication de partis politiques de la coalition au pouvoir pour truquer les appels d'offres du groupe pétrolier pour des contrats de sous-traitance avec certaines des plus grandes entreprises brésiliennes de construction.

Entre septembre 2013 et novembre 2014 M. Skornicki "a effectué neuf transferts bancaires à l'étranger pour au moins 4,5 millions de dollars vers un compte des publicitaires Joao Santana y Monica Moura, alors chargés du marketing de la campagne électorale du PT", ont indiqué les enquêteurs.

Dilma Rousseff a été réélue en octobre 2014 pour un second mandat de quatre ans.

Elle fait l'objet d'une procédure parlementaire de destitution pour de supposés maquillages de comptes de l'Etat en 2013 et 2014.

dw/lbc/pal/mr