NOUVELLES
21/02/2016 03:05 EST | Actualisé 21/02/2017 00:12 EST

Un prêtre hindou de haut rang décapité au Bangladesh

Un prêtre hindou de haut rang a été décapité par deux inconnus armés dimanche dans le nord du Bangladesh et deux fidèles ont été blessés, a annoncé la police.

Le pays à majorité musulmane a connu ces derniers temps une série d'attaques contre les minorités. Le mobile de l'attaque de dimanche n'est pas connu, mais la police considère que les extrémistes musulmans font partie des suspects.

Armés de pistolets et de couperets, les deux assailants ont attaqué Jogeswar Roy, 45 ans, qui est à la tête de la hiérarchie de Sri Sri Sant Gourio Math, à son domicile situé à l'intérieur du temple, selon des responsables.

"Le prêtre se préparait aux prières du matin quand ils se sont jetés sur lui et l'ont décapité sur la véranda de sa maison," a déclaré Shafiqul Islam, fonctionnaire de la zone de Debiganj.

Deux fidèles ont été blessés, dont un a été touché par balle en tenant de se porter au secours du prêtre.

"Le Jamayetul Mujahideen Bangladesh (JMB) est aussi sur notre liste de suspects," a déclaré à l'AFP le chef de la police du district, Gias Uddin Ahmed.

Ce groupe musulman interdit est soupçonné d'avoir enlevé un prêtre catholique italien dans un district voisin à la fin de l'an dernier.

Le Bangladesh connaît ces derniers temps une vague d'attaques d'extrémistes contre les minorités, notammment les chiites, les soufis, les chrétiens et les ahmadis.

Le gouvernement a rejeté les revendications par le groupe Etat islamique de plusieurs de ces attaques.

sa/erf/fa/jh