NOUVELLES
21/02/2016 11:39 EST | Actualisé 21/02/2017 00:12 EST

Ukraine : Paris et Berlin appellent Kiev à "poursuivre les réformes"

Les ministres allemand et français des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier et Jean-Marc Ayrault, on appelé l'Ukraine à "rester fidèle à l'esprit de Maïdan" et à "poursuivre les réformes", dans un texte commun reproduit dans le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Les réformes sont si importantes que "toutes les forces politiques et économiques du pays conscientes de leurs responsabilités" doivent y prendre part, écrivent dans l'édition de la FAZ à paraître lundi les deux ministres qui se rendent le jour même à Kiev pour une visite de deux jours afin de tenter de consolider la trêve dans l'Est séparatiste prorusse.

Le combat contre la corruption, notamment, implique de "rester fidèle à l'esprit de Maïdan", une référence au mouvement de contestation pro-européen qui a débouché sur la fuite en Russie du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, destitué en février 2014, insistent MM. Ayrault et Steinmeier, qui louent les progrès déjà réalisés par le gouvernement ukrainien.

Les réformes sont toutefois entravées par le conflit dans l'est, où, malgré l'instauration d'une trêve en septembre, des affrontements continuent à éclater sporadiquement entre séparatistes et forces gouvernementales, notent encore les ministres, qui insistent sur la nécessité d'appliquer les accords de Minsk, signés en février 2015.

L'Ukraine est de nouveau en pleine crise politique, la coalition pro-occidentale au pouvoir menaçant d'éclater.

Très impopulaire, le Premier ministre Arseni Iatseniouk, critiqué pour la lenteur des réformes ainsi que pour des scandales de corruption touchant son entourage, a échappé mardi à une motion de censure au Parlement. Le président ukrainien, Petro Porochenko, lui avait de son côté demandé le même jour de démissionner.

dsa/bds