NOUVELLES
21/02/2016 06:51 EST | Actualisé 21/02/2017 00:12 EST

La Bolivie doit décider si Evo Morales pourra briguer un nouveau mandat

LA PAZ, Bolivie — Un scandale de trafic d'influence impliquant une ancienne compagne et un incident de violence politique mortelle pourraient nuire à Evo Morales au moment où les Boliviens sont appelés à décider, dimanche, s'ils permettront à leur président de briguer un nouveau mandat.

Les citoyens devaient décider s'ils acceptaient d'amender la constitution afin de permettre à M. Morales, en poste depuis une décennie, de se représenter en 2019. La limite actuelle est de deux mandats et le changement permettrait aux présidents de se faire réélire deux fois.

Les sondages présentaient le oui et le non à égalité — avec quelque 15 pour cent d'indécis. Puis le scandale arriva.

Un journaliste favorable à l'opposition a révélé il y a deux semaines qu'une ancienne compagne de M. Morales avait été nommée gestionnaire des ventes de l'entreprise chinoise CAMC Engineering en 2013 et que celle-ci avait obtenu près de 500 millions $ en contrats publics, sans appels d'offres pour la plupart.

Evo Morales a nié toute accusation de trafic d'influence et a affirmé qu'il n'avait pas revu son ex-compagne depuis 2007, lorsque leur enfant est décédé dans des circonstances qu'ils n'ont pas expliquées.

L'histoire est venue appuyer les doutes quant à l'intégrité du parti de M. Morales, Mouvement vers le socialisme.

Pour ajouter aux peines du président bolivien, six fonctionnaires municipaux sont morts asphyxiés, la semaine dernière, dans la ville d'El Alto, dirigée depuis l'an dernier par une mairesse de l'opposition.

Les forces pro-Morales ont été accusées d'avoir allumé l'incendie responsable des décès, d'avoir pillé l'édifice où les fonctionnaires travaillent et d'avoir brûlé des documents qui incriminaient apparemment l'ancien maire dans une affaire de corruption.

Ces scandales menacent d'éclipser les réussites d'Evo Morales, notamment en matière de réduction de la pauvreté et de gestion des ressources naturelles.