NOUVELLES
21/02/2016 10:45 EST | Actualisé 21/02/2017 00:12 EST

Espagne/25e journée: le Real de Zidane neutralisé et décroché

Mission désormais impossible pour Zinédine Zidane? Son Real Madrid a concédé un nul décevant à Malaga (1-1) dimanche en Championnat d'Espagne et se retrouve décroché à neuf longueurs du leader Barcelone, ce qui semble sonner le glas de ses chances de titre.

La "Maison blanche" a perdu très gros lors de cette 25e journée: les Madrilènes ont longtemps mené grâce à une tête décroisée de Cristiano Ronaldo (33e), certes entachée d'un hors-jeu. Mais après un penalty raté par le Portugais (35e), les Andalous ont égalisé sur un but de Raul Albentosa (66e), à la grande colère de l'entraîneur français du Real.

Au classement, le club merengue (54 pts) laisse s'envoler le Barça (1er, 63 pts), vainqueur samedi à Las Palmas (2-1). L'Atletico Madrid (54 pts également) doit pour sa part éviter tout accroc contre Villarreal (4e, 48 pts) dimanche soir (19h30 GMT) pour rester dans la course.

Avec neuf points de retard sur un Barça inarrêtable depuis cinq mois, et le désavantage d'une différence de but particulière défavorable vis-à-vis des Catalans, le Real aura beaucoup de mal à refaire son retard dans les prochaines semaines. D'autant que se profile un rude derby contre l'Atletico samedi prochain au stade Santiago-Bernabeu, ce qui pourrait permettre à Barcelone de s'envoler encore davantage.

"Bien sûr que cela va être difficile, mais nous n'allons jamais baisser les bras, a commenté Zidane. La Liga est encore longue et les autres clubs peuvent aussi perdre des points."

- Ronaldo rate un penalty -

A Malaga, Cristiano Ronaldo a incarné la faillite du Real Madrid.

Seul rescapé du trio offensif "BBC" en l'absence de Gareth Bale (mollet) et Karim Benzema (hanche), le triple Ballon d'Or s'est chargé d'ouvrir le score d'une tête décroisée, certes entachée d'un hors-jeu (33e). Soit son 22e but dans cette Liga, à trois longueurs de l'actuel "pichichi", le Barcelonais Luis Suarez (25 buts).

Mais si le Portugais a ensuite obtenu un penalty, sa frappe un peu trop centrée a trouvé les gants du gardien de Malaga Carlos Kameni (35e).

Très en vue, ce dernier a d'ailleurs multiplié les interventions décisives face à Sergio Ramos (8e), Jesé (17e, 24e) ou James Rodriguez (90e+3), entré en fin de match.

Signe que la défense madrilène, sans Raphaël Varane suspendu, n'a pas passé un très bon après-midi au stade de la Rosaleda, on a aussi beaucoup vu le gardien madrilène Keylor Navas (19e, 50e, 62e).

Bref, l'égalisation de Raul Albentosa, d'une frappe puissante sur un centre venu de la gauche (66e), a semblé presque logique et le Real n'a pas réussi à se révolter en fin de match. Ce qui met en évidence les difficultés qui attendent Zidane dans les matches couperets d'ici la fin de saison.

Ce match nul vient doucher l'atmosphère positive qui régnait autour de l'équipe merengue après la victoire à Rome mercredi en huitièmes de finale aller de Ligue des champions (2-0).

De toute évidence, Zidane et ses hommes vont devoir réorienter leurs priorités dans les semaines à venir, car la C1 semble désormais le trophée le plus accessible pour tenter d'éviter au club l'humiliation d'une deuxième saison consécutive sans titre majeur.

L'Athletic Bilbao et Valence ont également dû négocier une certaine décompression après leurs victoires européennes acquises jeudi, respectivement contre Marseille (1-0) et le Rapid de Vienne (6-0) en 16e de finale aller d'Europa League.

Mais si l'équipe valencienne s'est imposée à Grenade (2-1) pour donner un peu d'oxygène à son entraîneur Gary Neville, Bilbao a chuté à domicile dans le derby basque contre la Real Sociedad (1-0), une contre-performance avant d'accueillir l'OM jeudi prochain pour la seconde manche.

jed/dhe/sk