POLITIQUE
19/02/2016 01:06 EST | Actualisé 19/02/2016 01:24 EST

Le ministre Daoust confirme qu'il va demander à voir les livres d'Uber

Le ministre des Transports, Jacques Daoust, confirme qu'il va bel et bien demander à Uber d'ouvrir ses livres.

M. Daoust a réitéré sa détermination à aller plus loin dans ce dossier, vendredi à Montréal, au lendemain de la comparution en commission parlementaire de l'entreprise de transport.

Le directeur général d'Uber pour le Québec, Jean-Nicolas Guillemette, avait affirmé qu'il serait prêt à ouvrir ses livres, mais à condition qu'il y ait une demande formelle de Revenu Québec pour faire un «audit».

Interrogé à ce sujet, le ministre Daoust a exprimé sa volonté de le prendre au mot. Québec veut s'assurer que tous les impôts et taxes pertinents ont été versés, d'autant plus qu'Uber s'est vanté d'avoir réalisé 300 000 transports en un mois.

Le ministre s'est également dit impressionné par certains faits rapportés en commission parlementaire quant aux nouvelles technologies à appliquer à l'industrie du taxi, afin de la moderniser.

Les consultations sur le transport rémunéré de personnes par automobile doivent encore durer quelques jours, soit mardi et mercredi de la semaine prochaine, de même que les 9 et 10 mars.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 12 choses à savoir sur Uber Voyez les images