POLITIQUE
18/02/2016 08:04 EST | Actualisé 18/02/2016 08:11 EST

Conditions de détention des Inuits : un «goulag», dit la CAQ (VIDÉO)

QUÉBEC - Les conditions de détention des Inuits dans le Nord du Québec sont dignes des goulags de l’Union soviétique, estime la CAQ.

Le député caquiste a fait cette comparaison jeudi en réagissant au rapport de la Protectrice du citoyen sur les conditions des détenus au Nunavik.

«D'entrée de jeu, ce que l'on constate, c'est que, dans les prisons au Sud, c'est le Club Med, on constate que les détenus ont droit à des services de zoothérapie, ont droit à de la pornographie et que, dans le Nord, c'est un goulag. C'est deux poids, deux mesures, a lancé le critique en matière de justice. On attribue un statut de seconde zone aux citoyens du Nunavik, et c'est inacceptable.»

Sous Joseph Staline, les opposants au régime étaient envoyés dans des camps de concentration, les goulags, et soumis aux travaux forcés. Cet «archipel» de prisons, souvent situées en Sibérie, a fait près d'un million de morts.

Il faut dire que le rapport de la Protectrice du citoyen est accablant. La situation paraît digne d'un pays du tiers-monde, selon Raymonde Saint-Germain.

Les règles élémentaires de propreté et d'hygiène sont systématiquement bafouées: installations sanitaires inutilisables, odeurs nauséabondes, literie souillée, malpropreté extrême des cellules trop souvent surpeuplées, promiscuité forcée, les Inuits du Nunavik se retrouvent incarcérés dans des postes de police insalubres et vétustes.

Certains n'ont même pas droit à une table et une chaise pour leur repas, qui doivent être pris à même le sol. D'autres n'ont pas accès à une douche. Des caméras sont dirigées vers les toilettes, éliminant toute forme d'intimité.

Des détenus demeurent enfermés 24 heures sur 24 et dorment sur des matelas, souvent déchirés, déposés directement sur le sol, avec pour seule couverture leur manteau.

Avec La Presse Canadienne

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Faire son épicerie dans le Nord Voyez les images