BIEN-ÊTRE
18/02/2016 02:25 EST | Actualisé 18/02/2016 02:25 EST

Comment se débarrasser de ses mauvaises habitudes beauté?

JGI/Jamie Grill via Getty Images
Mixed race woman biting her nail

Vous avez sans doute un membre de votre famille, un ami ou un collègue de travail qui est constamment en train de se ronger les ongles, de se tourner les mèches de cheveux ou de jouer sur la peau. Et vous pensez sûrement « dégoûtant » ou vous vous demander « pourquoi est-ce qu’ils n’arrêtent pas? » Les raisons sont multiples pour déclencher ce type de comportement et beaucoup de gens ne se rendent même pas compte de leurs actions.

Pour reconnaître et combattre ces mauvaises habitudes, nous nous sommes tournés vers trois experts médicaux pour recevoir leurs meilleurs conseils. Lisez ci-dessous pour découvrir ce que nous avons appris.

Se ronger les ongles

L’habitude et le stress peuvent déclencher chez un individu le goût de se ronger les gones, selon Carol Mathews MD, une psychiatre de l’Université de Californie à San Francisco. « Dans quelques cas extrêmes, se ronger les ongles devient un plus gros problème – causant des infections, du dommage aux tissus, etc. C’est assez rare, mais ça peut aussi causer un stress significatif chez l’individu, particulièrement s’il est incapable d’arrêter », ajoute-t-elle.

Dans ces conditions, Mathews croit que ça devrait être considéré comme un problème médical ou psychiatrique, dans la catégorie des comportements pathologiques.

La patience et des changements lents et sûrs sont une façon gagnante de cesser de se ronger les ongles, par contre, Mathews a quelques trucs utiles pour réussir à se débarrasser de cette mauvaise habitude.

Laissez passer du temps avant de commencer à vous ronger les ongles quand l’envie vous vient. D’abord pour quelques secondes, ensuite pour une minute, pour augmenter le temps de pause avec le temps. Vous perdrez l’envie assez vite.

Essayez les diachylons pour couvrir les ongles afin d’avoir un rappel physique. Ils ne vous empêcheront pas de vous ronger les ongles si vous êtes vraiment motivé, mais ils vous ralentiront certainement dans votre élan.

Un vernis à ongles qui a mauvais goût peut aussi vous empêcher de vous ronger les ongles.

Se tourner les mèches de cheveux

Peu importe l’action, que ce soit tourner ou brosser, peut rapidement passer la ligne entre « normal » et « compulsif » et devenir une trichotillomanie, selon la tricologiste Elizabeth Cunnane Philips.

La condition de perte de cheveux qu’on s’inflige personnellement peut commencer avec une innocente manie de se tourner les mèches de cheveux et se transformer en maladie plus grave.

« Tourner ses cheveux de façon répétée et constante peut mener à des repousses de cheveux plus frisottées et dans certains cas, quand la situation prend de l’ampleur, la repousse peut tout simplement devenir moins importante », indique Philips.

Alors que Philips croit que la situation doit être identifiée par un professionnel pour recevoir l’attention appropriée, elle a quelques conseils pour contrôler son envie de se jouer dans les cheveux.

La thérapie. Gérer ses émotions et ses problèmes psychologiques est non seulement vital, mais obligatoire pour passer au travers de ce genre de problème.

Identifiez les déclencheurs et trouvez des moyens de les déjouer.

Portez des gants en lisant, en regardant la télévision ou en parlant au téléphone.

La dermatillomanie

La dermatillomanie est le comportement répété de s’arracher de la peau, généralement dans le visage ou sur les doigts. Laura Lokers, une travailleuse sociale et co-fondatrice du centre de traitement de l’anxiété et des TOC de Ann Arbor au Michigan, soutient que c’est difficile d’obtenir des statistiques exactes sur le nombre d’individus qui souffrent de la condition.

Certaines personnes ont tenté de traiter la condition avec des vidéos pour magnifier la condition. Par contre, Lokers a découvert que ce n’était pas la méthode la plus aidante.

Quant à décider si vous deviez aller chercher de l’aide professionnelle, Lokers indique que c’est à vous d’observer « l’intensité et la fréquence du comportement ».

« Si vous êtes stressé et vous remarquez qu’une fois par mois pendant quelques jours, vous mangez vos petites peaux des doigts plus souvent, ce n’est probablement rien de grave. Mais si vous remarquez que c’est quelque chose qui se produit tous les jours et que vous voyez que vous commencez à développer des infections et des cicatrices, c’est là que vous dépassez les bornes », explique-t-elle.

Galerie photo 6 mauvaises habitudes qui font vieillir Voyez les images