NOUVELLES
17/02/2016 06:47 EST | Actualisé 17/02/2016 06:47 EST

Bettman maintient la suspension de 20 matchs à Dennis Wideman

Le commissaire de la LNH Gary Bettman a maintenu la suspension de 20 matchs sans salaire du défenseur des Flames de Calgary Dennis Wideman pour son geste à l'endroit du juge de lignes Don Henderson, a annoncé la ligue par l'entremise d'un communiqué mercredi.

Wideman a rencontré Bettman lors d'une audience tenue à New York le 10 février, afin de contester la décision du vice-président directeur aux opérations hockey, Colin Campbell, qui avait été rendue le 3 février. Pour justifier sa décision, Bettman a souligné l'envoi d'un texto controversé de Wideman à un de ses coéquipiers après l'incident.

« Je suis troublé par l'incapacité flagrante de M. Wideman d'accepter la responsabilité de ses gestes, a écrit Bettman. Certes, il a rappelé à maintes reprises pendant l'audience s'être excusé à M. Henderson, mais la sincérité de ces excuses semble fausse à la lumière d'un texto envoyé à un coéquipier le 2 février -- après la conclusion d'une audience devant M. Campbell. "Le seul problème et la seule raison pour laquelle je suis ici, c'est à cause des stupides arbitres et des stupides médias". »

Depuis que la sanction a été imposée, Wideman a purgé sept matchs. Il lui en restera donc 13 à regarder de la passerelle.

En vertu des règlements de la convention collective, Wideman sera soulagé de 564 516,20 $ en salaire et ce montant sera remis au fonds d'urgence des joueurs de la LNH.

La LNH a sanctionné Wideman pour avoir abusé physiquement de Henderson, à 11:19 de la deuxième période d'un match contre les Predators de Nashville présenté le 27 janvier à Calgary.

Sur la séquence, Wideman s'est relevé après avoir subi une mise en échec, et a frappé Henderson alors qu'il se dirigeait vers le banc des joueurs.

Wideman a expliqué qu'il ressentait des douleurs et qu'il cherchait seulement à quitter la surface de jeu. Il a ajouté qu'il ne pouvait éviter Henderson.

Aucune pénalité n'a été décernée sur la séquence.

Wideman a présenté ses excuses à Henderson après l'incident.

Galerie photo Le hockey du bon vieux temps Voyez les images