Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Sondage au Québec: oui à des projets développant et transportant le pétrole au Québec

pipe line conection in oil refinery
pipe line conection in oil refinery

Un sondage réalisé du 1er au 4 février derniers par la firme Léger conclut que les Québécois sont majoritairement sympathiques à certains projets de développement et de transport du pétrole sur leur territoire.

Le sondage mené pour l'Institut économique de Montréal (IEDM) précise que dans une proportion de plus de 2 pour 1, les répondants jugent préférable que le Québec exploite ses propres ressources pétrolières au lieu d'importer le pétrole qu'il consomme. Ainsi, 54 % des personnes sondées estiment que le Québec doit exploiter ses propres ressources pétrolières, contre 23 % qui sont d'accord avec l'idée que le Québec importe 100 % de son pétrole. Toutefois, 21 % indique ne pas savoir.

Par ailleurs, 59 % des répondants préfèrent que le pétrole importé de l'extérieur du Québec provienne de l'Ouest canadien. L'oléoduc est privilégié par 41 % des Québécois dans la liste des moyens de transport du pétrole les plus sécuritaires, devant le camion-citerne 14 %, le bateau 10 % et le train 9 %.

Le sondage a été effectué dans toutes les régions du Québec auprès de 1014 Québécois âgés de 18 ans et plus. La marge d'erreur se situe autour de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Voir aussi:

Les véhicules les moins écologiques

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.