NOUVELLES
14/02/2016 05:11 EST | Actualisé 14/02/2017 00:12 EST

WRC/Rallye de Suède - Le rallye en bref

Rallye de Suède, 2e manche du Championnat du monde des rallyes (WRC), couru du vendredi 12 au dimanche 14 février 2016 aux alentours de Karlstad, Hagfors et avec une incursion en Norvège:

12 épreuves spéciales au lieu de 21 puis 13 programmées, soit 226,48 km chronométrés (8 tracés)

Plus longue spéciale: 24,70 km, Vargasen 1 et 2 (ES12, ES16)

Plus courte spéciale: 1,9 km, Super Spéciale de Karlstad (ES17)

Surface: neige et glace

Podium:

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/VW Polo-R) 1 h 59:47.4

2. Hayden Paddon-John Kennard (NZL/Hyundai i20) à 29.8

3. Mads Ostberg-Ola Floene (NOR/Ford Fiesta RS) 55.6

Leader: Ogier (du départ à l'arrivée)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Ogier 6 (ES2, ES3, ES4, ES10, ES16, ES21) Meeke 1 (ES7), Paddon 2 (ES8, ES9), Latvala 3 (ES12, ES14, ES17)

Power Stage (ES21):

1. Ogier

2. Mikkelsen

3. Meeke

. Neuville

Championnat pilotes:

1. Ogier (FRA) 56 pts: 2. Mikkelsen (NOR) 33 pts; 3. Ostberg (NOR) 27 pts; 4. Sordo (ESP) 18 pts; 5. Paddon (NZL) 18 pts: 6. Neuville (BEL) 17 pts; 7. Tanak (EST) 16 pts; 8. Lefebvre (FRA) 10; etc.

Championnat constructeurs/écuries:

1. Volkswagen Motorsport I et II 84 pts; 2. Hyundai Motorsport, 49 pts; 3. M-Sport (Ford) 20 pts; 4. Dmack (Ford) 18 pts; etc.

La course:

Troisième victoire, dont deux d'affilée, pour Ogier en Suède. Le triple champion du monde remporte la moitié des 12 spéciales finalement disputées sur les 21 au programme avant que la pénurie de neige ne soit la cause de cette réduction drastique. Vendredi, sur un terrain verglacé, le Français a frappé fort d'entrée, mettant ses premiers poursuivants - Mikkelsen et Meeke - à une trentaine de secondes après trois spéciales. Le Norvégien et le Britannique connaissant des soucis dans la deuxième boucle, et malgré ses contre-performances sur la neige fraîche enfin déposée sur les routes, Ogier est parvenu à terminer la première journée en tête. Ses poursuivants, toujours relégués à une trentaine de secondes, avaient alors changé de nom, le Néo-Zélandais Hayden Paddon (Hyundai) et le Norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta RS) prenant le relais sur le podium virtuel. Paddon, 5e l'an passé, au volant pour la première fois en course du dernier modèle i20, a réussi à s'approcher à moins de 9 secondes d'Ogier samedi, mais pas plus. Grâce à un pilotage risqué, le Français, qui ouvrait la route, s'est relancé pour remporter la dernière spéciale de la journée et l'unique de dimanche (ES21, Power Stage). En début de rallye, deux des ses principaux rivaux, son coéquipier Jari-Matti Latvala et le Belge Thierry Neuville (Hyundai), avaient perdu toute chance de victoire en raison d'ennuis mécaniques (transmission). Ogier signe un 34e succès en WRC et repart avec le maximum possible de 28 points, comme lors du Monte Carlo. Il s'agit de la 36e victoire d'une VW Polo-R en 41 rallyes disputés depuis le retour de la marque allemande en WRC début 2013.

syd/pel