NOUVELLES
14/02/2016 05:48 EST | Actualisé 14/02/2017 00:12 EST

Johaug triomphe encore à Falun; Ustiugov gagne à l'arraché du côté masculin

FALUN, Suède — Therese Johaug a de nouveau prouvé sa supériorité à Falun en décrochant une deuxième victoire en autant de jours en Coupe du monde de ski de fond, dimanche, tandis que la Norvège balayait le podium chez les dames.

Johaug a remporté l'épreuve de 10 km style libre après avoir largué sa compatriote Heidi Weng pendant l'ascension de l'éprouvante Morderbacken — la «colline de la mort» —, l'emportant finalement par 8,8 secondes.  

Il s'agissait de la 14e victoire de Johaug cette saison, un exploit réalisé par seulement deux autres fondeuses avant elle.

Derrière Johaug et Weng, la Norvégienne Astrid Uhrenholdt Jacobsen s'est assurée de compléter le balayage. L'Américaine Jessica Diggins a suivi en quatrième place.

La Canadienne Emily Nishikawa a complété la distance en 39e position, à 1:35,1, tandis que sa compatriote Andrea Dupont s'est contentée du 69e échelon.

La course de 15 km fut beaucoup plus serrée du côté masculin, où moins d'une seconde a séparé les quatre premiers fondeurs à franchir le fil d'arrivée. 

Le Russe Sergey Ustiugov l'a emporté avec seulement 0,3 seconde d'avance sur l'Italien Francesco De Fabiani, qui a orchestré toute une remontée dans les dernières mètres pour battre le meneur au classement général de la Coupe du monde, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby. Ce dernier a concédé 0,1 seconde à De Fabiani pour s'adjuger le bronze.

Le Canadien Devon Kershaw a terminé 28e, à 45,1 secondes, tandis que son coéquipier Graeme Killick aboutissait en 68e place.

Alex Harvey, de St-Ferréol-les-Neiges, et le Torontois Len Valjas n'ont pas pris part à cette épreuve.

Sundby dispose maintenant d'un coussin de 743 points au classement sur son plus proche poursuivant, Finn Haagen Krogh, et de 746 sur Petter Northug fils, deux autres fondeurs norvégiens.

Pour sa part, Johaug a creusé à 208 points l'écart en tête devant la Norvégienne Ingvild Flugstad Oestberg, tandis que Weng suit à 466 derrière.