NOUVELLES
14/02/2016 11:35 EST | Actualisé 14/02/2017 00:12 EST

Israël: Netanyahu à la Cour suprême pour défendre un accord sur le gaz

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait une rare apparition dimanche devant la Cour suprême afin de défendre un accord controversé entre son gouvernement et un consortium israélo-américain pour l'exploitation des réserves de gaz en Méditerranée.

Les détracteurs de cet accord signé avec les groupes américain Noble Energy et israélien Delek Drilling estiment qu'il favorise les intérêts des deux compagnies aux dépens des consommateurs. Ils ont demandé à la Cour Suprême de le bloquer, dénonçant également des manoeuvres du Premier ministre pour contourner la législation antimonopole.

"L'accord actuel n'a pas d'alternative et s'il n'est pas approuvé, cela aura des conséquences négatives pour le pays", a plaidé M. Netanyahu devant les juges, a rapporté la télévision privée Channel 2.

Il s'agit de la première fois dans l'histoire d'Israël qu'un Premier ministre demandait à être entendu par la Cour suprême, a souligné M. Netanyahu, rapporte le quotidien Haaretz.

Les découvertes de gaz au large d'Israël ont fait entrevoir l'indépendance énergétique à un pays lourdement tributaire de l'étranger en la matière.

Mais un premier accord entre le gouvernement, Noble Energy et Delek Drilling a été remis en cause en décembre 2014 par l'autorité de la concurrence.

Malgré les réserves de cette autorité, un avis négatif d'une commission parlementaire et une manifestation ayant réuni des milliers d'Israéliens dénonçant le "vol" du gaz par des grands groupes privés, M. Netanyahu a signé un nouvel accord le 17 décembre 2015.

Le consortium Delek-Noble exploite depuis 2013 le gisement offshore de Tamar, à environ 80 kilomètres au large de Haïfa (ouest).

Le nouvel accord règlemente l'exploitation, prévue en août 2019, du vaste champ de Leviathan, au large des côtes.

La décision de la Cour suprême sera cruciale pour cette future exploitation de même que pour les plans de coopération de M. Netanyahu avec la Grèce et Chypre pour exporter à terme le gaz de la Méditerranée orientale vers l'Europe.

scw/iw/mer

NOBLE ENERGY