NOUVELLES
14/02/2016 17:57 EST | Actualisé 14/02/2017 00:12 EST

Bourse de Tokyo: le Nikkei s'envole de plus de 5% à la mi-journée

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo rebondissait de plus de 5% lundi à la mi-journée, après avoir subi une semaine noire, grâce à un petit repli du yen et malgré un recul du PIB au 4e trimestre 2015 au Japon.

Bien que la Bourse de Shanghai ait ouvert en nette baisse, l'indice japonais des 225 valeurs vedettes augmentait de 765,81 points à 15.718,42 points (+5,12%) au moment de la pause du déjeuner. Il a vécu son pire début d'année depuis 1949 et avait cédé 11,1% la semaine passée pour tomber au plus bas depuis octobre 2014.

L'indice élargi Topix de toutes les valeurs du premier tableau reprenait pour sa part 5,97% à 1.267,66 points à la mi-séance, après avoir déploré sa plus lourde perte hebdomadaire (-12,6%) depuis la crise financière de 2008.

Le dollar se situait à 02H30 GMT autour de 113,68 yens, contre 112,30 vendredi à la fermeture après être tombé sous les 111 yens la veille.

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon a diminué de 0,4% au quatrième trimestre par rapport au précédent, concluant une année 2015 de faible croissance (+0,4%), selon les chiffres préliminaires annoncés lundi par le gouvernement.

Ces données correspondent peu ou prou aux prévisions des économistes et n'ont donc pas surpris les donneurs d'ordres qui ont tendance à acheter et revendre très vite.

Parmi les valeurs affichant les plus fortes progressions, figure le titre Toyota qui regagnait 7,14% à 6.118 yens. Le constructeur d'automobiles a annoncé lundi la reprise de sa production au Japon après une suspension due à un manque de pièces à la suite d'un incident technique chez un fournisseur.

L'action Nissan prenait pour sa part 5,64% à 980,30 yens et Honda 5,02% à 2.874 yens.

Les banques étaient aussi de nouveau en odeur de sainteté: Mitsubishi UFJ Financial Group bondissait de 6,70% à 476,10 yens, Mizuho de 7,41% à 166,70 yens et Sumitomo Mitsui Financial Group de 8,69% à 3.108 yens.

L'action du groupe d'électronique Panasonic s'envolait de 9,58% à 878,50 yens, bénéficiant du mouvement général de reprise et d'un relèvement de note par l'agence Fitch.

A noter que si pour ainsi dire toutes les valeurs vedettes montaient dans de fortes proportions, l'une, Rakuten, se distinguait par un recul de 5,03% à 953,50 yens, à cause d'un recul de 37% de son bénéfice net en 2015 du fait de charges exceptionnelles, un résultat qui a déplu aux investisseurs.

kap/tll