POLITIQUE
11/02/2016 05:43 EST | Actualisé 11/02/2016 05:58 EST

Malgré la menace terroriste, deux ministres iront en Côte d'Ivoire

QUÉBEC – La ministre Christine St-Pierre refuse de céder à la menace terroriste. En compagnie de son collègue Luc Fortin, elle se rendra bientôt en Côte d’Ivoire, malgré des risques accrus pour la sécurité dans la région.

La ministre des Relations internationales et son collègue du Loisir et du Sport se rendront à Abidjan du 28 février au 2 mars afin de promouvoir la candidature de la ville de Sherbrooke en vue des Jeux de la Francophonie de 2021.

Une dépêche de l’agence de presse Bloomberg affirme que la France a prévenu récemment la Côte d’Ivoire d’un risque d’attentat terroriste dans les principales villes d’Afrique de l’Ouest.

«C’est sûr qu’il faut être prudent, convient Christine St-Pierre. Mais, en même temps, si on s’abstient de faire des missions, ça veut dire que les terroristes vont avoir gagné.»

La ministre précise qu’elle et son collègue seront accompagnés d’un garde du corps, ce qui n’est pas toujours le cas lors des voyages à l’étranger.

«On doit être présent et on va prendre les moyens nécessaires pour assurer notre sécurité», a pour sa part affirmé le ministre Luc Fortin.

Le gouvernement canadien recommande aux voyageurs de faire «preuve d’une grande prudence», mais il n’y a pas d’avis de danger spécifique pour le pays, souligne l’attaché presse de la ministre, François Caouette.

L’automne dernier, la députée péquiste Carole Poirier avait échappé de peu à l’attentat contre l’hôtel Radisson de Bamako qui a fait 20 victimes. Elle devait s’y rendre pour assister à la Formation sur l'organisation et l'administration des parlements, organisée par l'Assemblée parlementaire de la Francophonie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Remaniement ministériel à Québec Voyez les images