NOUVELLES
10/02/2016 10:21 EST | Actualisé 10/02/2016 10:24 EST

Une éléphante affolée saccage une ville dans l'est de l'Inde (VIDÉO/PHOTOS)

Une éléphante a saccagé une ville de l'est de l'Inde, démolissant voitures et maisons et faisant fuir les résidants avant d'être finalement tranquilisée.

L'animal sera maintenant renvoyé dans la jungle.

Des foules s'étaient massées sur les toits et les balcons pour observer l'animal paniqué qui piétinait des voitures et des motos. Certains badauds l'ont même suivi, à distance, pendant qu'elle poursuivait son carnage dans les rues.

Galerie photo Une éléphante saccage une ville en Inde (10 février 2016) Voyez les images

Un témoin a dit que l'animal avait peur et qu'il cherchait le chemin de la forêt.

L'éléphante était sortie de la forêt de Baikunthapur et avait traversé des routes et une petite rivière avant d'entrer dans la ville de Siliguri, dans l'État du Bengal-Occidental.

Un garde-chasse a raconté que la femelle ne semblait appartenir à aucun groupe et qu'elle cherchait probablement de la nourriture.

Elle n'a pas attaqué d'humains et semblait même en avoir peur. Il est devenu évident, après plusieurs heures, qu'elle ne réussirait jamais à retourner dans la jungle seule.

L'éléphante a éventuellement été neutralisée par des tirs de tranquillisant. Elle a ensuite été soulevée par une grue et emmenée hors de la ville de près de 500 000 habitants. L'animal sera tout d'abord hébergé dans un parc pour éléphants domestiques avant d'être renvoyé dans la nature.

Les conflits entre éléphants et humains sont de plus en plus fréquents en Inde, en raison de la croissance démographique et de l'agrandissement des villes. Plus de 400 éléphants et 250 humains sont tués chaque année en Inde et au Sri Lanka. Un fermier indien a d'ailleurs été piétiné à mort par un éléphant mercredi, dans le sud du pays.

Le ministère indien de l'Environnement révèle que le pays compte actuellement quelque 30 000 éléphants, mais qu'ils sont aujourd'hui confinés à environ 15 pour cent de leur territoire historique. Les éléphants sont disparus de 95 pour cent des terres qu'ils occupaient traditionnellement à la surface de la planète.