NOUVELLES
09/02/2016 05:34 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

Une tempête de neige accompagnée de vents violents s'abat sur Terre-Neuve

HALIFAX — Une tempête de neige ayant forcé l'annulation de vols et la fermeture d'écoles dans les Maritimes a frappé Terre-Neuve, mardi. 

Selon Environnement Canada, jusqu'à 43 centimètres de neige sont tombés en Nouvelle-Écosse, même si la majorité de la province a reçu moins d'une vingtaine de centimètres. La poudrerie a aussi compliqué les déplacements dans le sud du Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard.

La tempête a poursuivi sa course vers le nord-est, balayant Terre-Neuve de Port-aux-Basques à Saint-Jean.

La météorologiste Linda Libby a indiqué que les rafales avaient réduit la visibilité à quelques mètres sur certaines routes terre-neuviennes.

Près de l'aéroport de Saint-Jean, les vents soufflaient à 83 kilomètres à l'heure alors qu'à Port-aux-Basques, la visibilité était de 200 mètres.

Mme Libby a ajouté que les rafales avaient également diminué la visibilité au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard, même si les accumulations de neige dans ces deux provinces étaient moins importantes.

Plusieurs vols ont été reportés ou annulés à l'aéroport de Saint-Jean de Terre-Neuve alors que les traversiers sont restés à quai et que les conditions routières étaient considérées comme dangereuses à de nombreux endroits sur l'île.

La plupart des écoles de l'est de la province sont demeurées fermées, mardi. Des établissements scolaires du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard ont également suspendu leurs activités pour la journée.

La Ville de Halifax a annoncé que ses bureaux, ses centres de services et certaines installations récréatives n'ouvriraient pas avant midi, mardi, le temps que les rues soient dégagées.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse prévoyait rouvrir ses bureaux vers 10 h à Halifax et midi au Cap-Breton, heure locale.

Nova Scotia Power a annoncé avoir évité les pannes de courant en partie grâce à sa décision de couper à l'avance les branches susceptibles de s'abattre sur des lignes électriques durant la tempête.