NOUVELLES
09/02/2016 01:00 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

Séisme à Taïwan: les secours engagent des engins lourds, un promoteur interpellé

Les secouristes à Taïwan ont engagé des engins lourds pour tenter de retrouver des survivants dans les décombres, plus de 72 heures après le séisme qui a fait plus de 40 morts dans le sud de l'île, tandis qu'un promoteur immobilier et deux employés étaient interpellés.

Plus de 210 personnes ont été retirées des débris de l'ensemble d'immeubles Wei-kuan de 16 étages comprenant une centaine de logements -- les seuls bâtiments en hauteur dans la ville de Tainan qui se sont complètement effondrés à la suite du tremblement de terre de magnitude 6,4 samedi matin.

Mais environ 100 personnes pourraient encore être ensevelies sous les ruines, selon les autorités locales.

Dans le cadre de l'enquête ouverte à la suite du désastre, le promoteur immobilier de ces bâtiments, Lin Ming-hui, et deux de ses employés ont été interpellés par la police et conduits devant le tribunal de district de Tainan pour y être interrogés, selon un responsable de la police.

Le procureur a requis leur placement en détention provisoire lors de l'audience qui se poursuivait dans la soirée, selon des médias locaux.

Plus tôt dans la journée, le maire de Tainan, William Lai, a ordonné aux équipes de secours d'utiliser des excavateurs pour retirer des blocs de béton afin de mieux détecter d'éventuels signes de vie, après avoir extrait quatre survivants des décombres la veille, parmi lesquels une fillette de huit ans.

"Nous approchons la 73e heure et les proches sont de plus en plus inquiets à mesure que le temps passe. Ils espèrent que les équipes de secours puissent réaliser de nouvelles avancées", a déclaré M. Lai lors d'une visite sur les lieux.

Une femme en pleurs a traversé le cordon de sécurité et s'est jetée au sol au moment où passait le maire: "Je vous supplie de nous sauver tous. Trois membres de notre famille sont toujours piégés à l'intérieur", a-t-elle lancé à l'adresse de M. Lai.

En colère, d'autres personnes attendant des nouvelles de leurs proches ont interrompu constamment le maire au moment où il faisait un point sur les progrès des opérations de secours.

"Des membres de ma famille sont à l'hôpital et les corps d'autres sont dans un salon funéraire. Je suis épuisée et il faut que j'attende ici pour avoir des nouvelles de ceux qui sont toujours portés disparus", a lancé l'une des personnes.

Une femme a dit perdre espoir après avoir attendu des nouvelles de ses proches depuis trois jours: "mon frère et ma belle-soeur sont pris au piège dans le bâtiment A au fond des décombres. J'ai l'impression qu'on les a abandonnés", a déclaré à l'AFP Cheng Ya-ling.

"Je suis en train de perdre espoir. Si par miracle ils ne devaient pas sortir vivants, j'espère simplement qu'ils sont morts rapidement et n'ont pas souffert trop longtemps", a-t-elle ajouté.

Taïwan, proche de la jonction entre deux plaques tectoniques, est régulièrement touchée par des tremblements de terre.

Une secousse de magnitude 7,6 avait frappé l'île en septembre 1999, tuant quelque 2.400 personnes.

aw-cty/mtp/bfi/alc