NOUVELLES
09/02/2016 01:45 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

Secteurs autour de Ramadi repris aux jihadistes, la route de Bagdad rouverte

Les forces irakiennes ont affirmé mardi avoir étendu leur contrôle au-delà de Ramadi, en reprenant aux jihadistes des secteurs autour de cette ville située à une centaine de km à l'ouest de Bagdad, permettant ainsi la réouverture de la route vers la capitale.

Les autorités avaient annoncé en décembre avoir repris Ramadi, chef-lieu de la vaste province sunnite d'Al-Anbar, après des mois de combats contre le groupe extrémiste Etat islamique (EI). L'ensemble de la ville n'est toutefois pas encore sécurisé, des jihadistes y demeurant dans certains secteurs.

Les forces irakiennes sont parvenues à "libérer des secteurs à l'est de Ramadi", notamment Sijariya, Jouwaiba et Housaiba, a indiqué mardi un communiqué du Commandement des forces conjointes.

La reconquête de ces nouveaux quartiers ont permis "la réouverture de la route liant Ramadi à Bagdad passant par Khaldiyah", précise le communiqué en référence à un secteur longeant la route et sous contrôle des forces irakiennes.

L'EI avait pris le contrôle de Ramadi en mai 2015, avant d'en être chassé en décembre. Il contrôle toujours Fallouja, à l'est de Ramadi, et Mossoul (nord), la deuxième ville du pays.

Des responsables irakiens ont indiqué lundi que l'armée avait mobilisé des milliers d'hommes sur une base du nord du pays en vue de lancer des opérations pour reconquérir Mossoul.

L'EI contrôle depuis juin 2014 Mossoul, sa capitale de facto en Irak. Le groupe jihadiste a subi plusieurs revers en 2015 face aux forces de sécurité irakiennes soutenues par les frappes de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

ak/wd/hj/feb