NOUVELLES
09/02/2016 07:48 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

Lock-out chez Métaux GBL de Dolbeau-Mistassini

Une douzaine d'employés de l'entreprise Métaux GBL de Dolbeau-Mistassini est touchée par un lock-out depuis lundi.

La direction de l'entreprise spécialisée en fabrication de structures d'acier et d'aluminium a informé les travailleurs du lock-out en leur remettant une lettre à leur arrivée au travail.

Des négociations pour le renouvellement de la convention collective, échue depuis le 1er janvier, étaient en cours. Les parties ne s'entendent pas au sujet des heures supplémentaires.

L'employeur voudrait obliger les travailleurs à effectuer dix heures supplémentaires par semaine. Le syndicat affirme qu'il est déjà de bonne foi en proposant cinq heures supplémentaires. La semaine normale de travail est de 40 heures.

Le syndicat se prépare pour un long conflit de travail. Il détenait un mandat de grève appuyé à 100 % par les employés avant le déclenchement du lock-out. Une roulotte a été livrée devant l'entreprise Métaux GBL, mardi matin.

Le directeur des ressources humaines de Métaux GBL prévoit publier un communiqué d'ici la fin de la journée, mais précise qu'il s'agit d'un conflit de travail privé.

D'après les informations de Mélissa Paradis