NOUVELLES
09/02/2016 06:04 EST | Actualisé 09/02/2016 06:05 EST

L'EI principale menace terroriste, avec des capacités croissantes

ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Friday, Sept. 21, 2012 file photo, Libyan followers of Ansar al-Shariah Brigades and other Islamic militias, hold a demonstration against a film and a cartoon denigrating the Prophet Muhammad in Benghazi. Libya, virtually a failed state the past years, has provided a perfect opportunity for the Islamic State group to expand from its heartland of Syria and Iraq to establish a strategic stronghold close to European shores. (AP Photo, File)

Le groupe Etat islamique est devenu la principale menace terroriste mondiale, avec une "capacité croissante" à lancer des attaques sur toute la planète, a estimé mardi le coordonnateur du renseignement américain, James Clapper.

Aux États-Unis, la principale menace extrémiste islamiste est intérieure, venant d'Américains ou de résidents américains radicalisés, a-t-il également estimé dans son rapport annuel sur l'évaluation des menaces mondiales.

Le succès des attaques d'extrémistes isolés à Chattanooga (Tennessee, sud) en juillet - contre un centre de réservistes de la marine et un centre de recrutement militaire - et à San Bernardino en Californie "pourrait inspirer" d'autres personnes à commettre le même type d'attaque, "avec aucun ou peu" de signes avant-coureurs, selon M. Clapper.  

Par ailleurs, le groupe État islamique "profite du torrent de migrants quittant la Syrie pour y insérer des combattants", qui seront capables ensuite de mener des attaques en Europe et aux Etats-Unis, a-t-il estimé.

Et "ils sont très doués pour les faux passeports également", qui leur permettent de faire voyager leurs militants sous de fausses identités, a expliqué M. Clapper.

En 2016, "le groupe État islamique tentera probablement de conduire des attaques supplémentaires en Europe, et tentera aussi des attaques directes sur le sol américain", a complété le général Vincent Stewart, le chef du renseignement militaire américain (DIA)

D'une manière générale, "sa puissance mondiale est supérieure à celle d'Al-Qaïda" si l'on tient compte de ses groupes affiliés en Libye, en Afghanistan, et dans d'autres pays d'Asie et d'Afrique, a également estimé M. Clapper. 

Mais les groupes affiliés à Al-Qaïda "ont montré leur résilience et sont prêts à enregistrer des avancées en 2016", malgré les efforts des Etats-Unis et de leurs alliés qui ont "significativement atteint" la direction du mouvement en Afghanistan et au Pakistan, selon M. Clapper.

"L'extrémisme sunnite est sur une trajectoire ascendante depuis les années 1970, et a davantage de groupes, de membres et de refuges qu'à n'importe quel moment de l'histoire", a relevé M. Clapper.

M. Clapper est le coordonnateur des 17 agences de renseignement américaines, dont la CIA, la NSA et le DIA. Il est le principal conseiller du président américain en matière de renseignement. 

VOIR AUSSI:

Galerie photo Le groupe armé «État islamique» en dix dates Voyez les images