NOUVELLES
09/02/2016 09:39 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

Le Soudan change son chef des armées sur fond de combats au Darfour

Le président soudanais Omar el-Béchir a remplacé jeudi le chef d'état-major de l'armée alors que d'intenses combats opposent les militaires à des rebelles dans la région de Jebel Marra au Darfour (ouest), a annoncé le ministre de la Défense.

Selon un décret présidentiel, le général Emadeddine Adawi remplacera le général Moustafa Obeid Salim, qui était chef d'état-major des armées depuis 2013.

Moustafa Obeid Salim avait été impliqué à ce titre dans la conception d'opérations contre les rebelles au Soudan mais aussi dans la participation des forces soudanaises dans la guerre au Yémen. Il aurait dû en théorie terminer son mandat en 2017.

La présidence n'a donné aucune raison officielle à son remplacement.

D'intenses combats dans la zone montagneuse de Jebel Marra, au Darfour, ont éclaté le 15 janvier entre les forces loyales au président el-Béchir et l'Armée de libération du Soudan-Abdel Wahid Nour (SLA-AW), qui lutte contre Khartoum depuis 2003.

Les affrontements ont fait des dizaines de milliers de déplacés qui vivent dans "des conditions désespérées", selon l'ONU.

Le conflit au Darfour a fait plus de 300.000 morts et 2,5 millions de déplacés depuis 2003, selon l'ONU.

M. Béchir est recherché depuis 2009 par la CPI pour des accusations de crimes de guerres, crimes contre l'humanité et génocide dans cette région mais il a réussi à échapper à toute arrestation.

tl/iw/vl