NOUVELLES
09/02/2016 10:51 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

Le plan de Laurent Dubreuil contrecarré en une course

BILLET - Je n'ai pas caché dernièrement que mon objectif cette saison était de me qualifier pour les Championnats du monde par distance individuelle qui seront disputés à Kolomna, en Russie, du 11 au 14 février. Je tentais particulièrement d'avoir un billet pour être sur la ligne de départ du 500 m, chose que je n'ai pu faire.

Un texte de Laurent Dubreuil

Les patineurs gagnants des dernières places disponibles pour le Canada ont été déterminés durant les courses de la Coupe du monde de Stavanger, en Norvège. Au 500 m, ça se jouait entre l'Albertain Gilmore Junio et moi. Comme il ne m'avait battu que par quelques millièmes de seconde lors de la première des deux épreuves du week-end, la deuxième course était déterminante. En plus, le hasard a fait que nous nous sommes retrouvés côte à côte sur la ligne de départ.

C'est Gilmore qui a remporté le duel et le laissez-passer pour les mondiaux par distance individuelle. Il l'a bien mérité. Je demeure quand même positif.

Bien sûr, les situations comme celle que nous avons vécue durant cette épreuve de 500 m comportent leur lot de stress. Je crois cependant que ce sont des moments normaux que nous devons vivre durant notre carrière. Il ne faut pas oublier que nous sommes athlètes par choix, parce que nous aimons pratiquer notre sport.

(Avec la collaboration de Sportcom)