NOUVELLES
08/02/2016 20:49 EST | Actualisé 08/02/2017 00:12 EST

L'or noir reprend un peu de couleurs en Asie

Le pétrole reprenait un peu ses esprits mardi en Asie après trois jours de baisse mais le marché reste dominé par les inquiétudes sur l'offre excessive et la morosité économique ambiante.

Dans les échanges électroniques en Asie, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars gagnait 32 cents à 30,01 dollars.

Le baril de Brent de la mer du Nord, la référence européenne du brut, pour livraison en avril, prenait quant à lui 12 cents, à 33 dollars.

Dans le même temps, la Bourse de Tokyo dégringolait, à l'instar des places mondiales la veille, alors que la plupart des marchés asiatiques étaient fermés pour cause de Nouvel an chinois.

Les cours du pétrole avalent nettement baissé lundi, repassant sous le seuil de 30 dollars le baril à New York, après qu'une rencontre infructueuse entre l'Arabie saoudite et le Venezuela a étouffé les quelques espoirs d'une réduction concertée de l'offre entre les principaux producteurs.

L'or noir a perdu plus de 70% depuis la mi-2014, sous l'effet conjugué de la surabondance de l'offre, la faiblesse de la demande, du ralentissement économique mondial et d'un dollar fort.

De plus, l'arrivée imminente de l'Iran sur le marché n'est pas de nature à apaiser les inquiétudes.

"C'est une période particulièrement difficile et volatile pour le pétrole", a déclaré à l'agence Bloomberg News Ric Spooner, analyste chez CMC Markets à Sydney.

"Le marché va continuer à être excédentaire pendant les prochains mois. L'Iran est de retour, la production américaine n'a pas baissé de manière significative et les stocks sont élevés. La pression à la baisse est là".

Lundi, le WTI a cédé 1,20 dollar à 29,69 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le Brent a perdu 1,18 dollar à 32,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

dan/ev/jr

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP