NOUVELLES
09/02/2016 07:21 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

L'Irlande durcit le ton face au crime organisé

DUBLIN — La police irlandaise a déployé mardi des postes de contrôle de style militaire, au moment où le gouvernement annonçait de nouvelles mesures pour empêcher une guerre entre groupes criminels de faire de nouvelles victimes à Dublin.

La ministre de la Justice Frances Fitzgerald a dit qu'une force policière spéciale composée de 55 agents serait créée pour la capitale, dans l'espoir d'écraser ce qu'elle a appelé un cycle «sinistre» de violence criminalisée.

Cette décision est particulièrement significative dans un pays où les policiers patrouillent normalement sans arme. La mesure a été annoncée au terme d'une rencontre organisée d'urgence avec les chefs de police après le meurtre, lundi soir, d'un frère de Gerry «The Monk» Hutch, un chef criminel qui aurait orchestré certains des vols de banque les plus célèbres d'Irlande.

Le chauffeur de taxi de 59 ans, Eddie Hutch, a été atteint de plusieurs balles chez lui. Il aurait été ciblé pour venger la fusillade qui a éclaté vendredi soir lors d'un événement de boxe auquel assistait des leaders d'un groupe rival dirigé par le fugitif Christy Kinahan, l'autre tête d'affiche de cette guerre intestine.

Lors de l'attaque de vendredi, cinq hommes armés qui seraient membres de la bande de Hutch auraient attaqué des fidèles de Kinahan qui arrivaient à l'hôtel en vue de la pesée des deux boxeurs. Les assaillants — dont trois armés de fusils d'assaut Kalachnikov et déguisés en policiers d'élite — ont tiré sur trois hommes, en tuant un, devant des dizaines de civils, dont de jeunes enfants.

La violence semble découler des activités internationales de trafic de drogue de Kinahan, qui dirige son empire criminel depuis l'Espagne après avoir été incarcéré en Irlande et aux Pays-Bas. Les policiers irlandais, britanniques et espagnols ont commencé à enquêter sur ses agissements en 2008, quand il a faussé compagnie aux autorités belges qui l'avaient arrêté pour blanchiment d'argent.

Les clans de Hutch et de Kinahan sont d'anciens alliés, mais le ton ne cesse de monter entre les deux depuis 2014.

Les tireurs de vendredi cherchaient vraisemblablement le fils de Kinahan, Daniel, qui était sur place mais qui n'a pas été blessé. La police a identifié plusieurs suspects mais n'a encore procédé à aucune arrestation puisque les individus auraient fui l'Irlande.

La police irlandaise entend maintenant surveiller les résidences des cibles les plus probables de cette querelle à Dublin et inonder les quartiers où le taux de criminalité est élevé de manière à interférer avec les activités des criminels.

Les autorités britanniques évaluent la fortune du cartel de Kinahan à environ 225 millions $ US.