NOUVELLES
09/02/2016 04:33 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

IISS: l'accord nucléaire retarde de "10 voire 15 ans" l'arivée de l'arme atomique en Iran

L'accord conclu en juillet à Vienne entre l'Iran et les grandes puissances mondiales a permis de "retarder de 10 voire 15 ans l'acquisition par l'Iran de l'arme atomique", a déclaré mardi à l'AFP John Chipman, le directeur de l'IISS.

"Dans son ensemble, l'année 2015 a été une assez bonne année concernant la prolifération d'armes de destruction massive principalement parce que nous avons assisté à la signature de l'accord P5+1 sur le dossier iranien", a fait valoir John Chipman qui s'exprimait en marge de la présentation du rapport annuel sur l'équilibre des forces dans le monde de l'Institut de recherche géostratégique (IISS).

"Il y a beaucoup de sceptiques quant à savoir si c'est un bon accord mais il y a un consensus sur le fait qu'il a au moins permis de retarder pour une dizaine d'années voire peut-être 15 ans, l'acquisition par l'Iran de l'arme atomique ce qui est une bonne nouvelle en matière de prolifération pour les années 2015 et 2016", a-t-il dit.

L'accord conclu à Vienne en juillet entre l'Iran et le groupe P5+1 des grandes puissances mondiales (États-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne), limite le programme nucléaire iranien au nucléaire civil, en échange d'une levée progressive et réversible des sanctions économiques internationales imposées à l'Iran depuis 2006.

mc/jb/ib