DIVERTISSEMENT
09/02/2016 04:41 EST

FIFEM 2016: la relâche scolaire en mode cinéma (VIDÉO)

Courtoisie

Grâce au Festival international du film pour enfants (FIFEM), la semaine de relâche est maintenant synonyme de 7e art à Montréal. Du 27 février au 6 mars, la 19e édition réunira le meilleur des productions jeunesse issues de plus d’une trentaine de pays à travers les quatre coins de la planète.

Le festival, qui a cette année comme marraine d’honneur l’actrice Catherine Proulx-Lemay (Unité 9, Les beaux malaises), donnera son coup d’envoi avec le merveilleux film d’animation Phantom Boy de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol. Encensé par la critique dès sa sortie en France en septembre dernier, le film est un magnifique voyage coloré dans un New York en proie à un affreux virus informatique.

Quant à la compétition officielle, hétéroclite, elle invite au cœur des nations du monde. Le chameau céleste du Russe Yury Feting brosse le portrait du jeune Bayir, parti en mission afin de retrouver deux camélidés qui se sont échappés. L’Indien Nagesh Kukunoor nous offre son dernier film primé à la dernière Berlinale, Chotu veut voir l’arc-en-ciel. On y suit les pérégrinations d’un petit garçon aveugle et de sa sœur à travers les dunes du Rajasthan.

Et ce n’est pas tout. Dans Jérémy, le surdoué, le Mexicain Anwar Safa revient sur les manigances d’un génie marginal. Notons aussi la présence de petits bijoux tels Les Twinners et la malédiction de Souptown de l’Estonien Margus Paju et le trépidant Avril et le monde truqué du duo Franck Ekinci et Christian Desmares.

Retrospective de Enzo D’Alò

Tout aussi riche, le retour pour une deuxième année consécutive du volet «Panorama» annonce de belles surprises. Des titres attirent particulièrement: Only Yesterday du Japonnais nommé aux Oscar Isao Takahata, Minuscule – La vallée des fourmis perdues des Français Thomas Szabo et Hélène Giraud, The Games Maker de l’Argentin Juan Pablo Buscarini et Oddball de l’Australien Stuart McDonald.

La section «Coups de cœur» sera l’occasion pour les jeunes amateurs de voir ou de revoir des productions marquantes. Par exemple, la suite très attendue Antboy 2: la revanche de Red Fury d’Ask Hasselbalch, Les oiseaux de passage d’Olivier Ringer, De la neige pour noël de Rasmus A. Sivertsen et Mika et Whisper: le premier prix de Katja von Garnier

Enfin à ne surtout pas bouder, le film de clôture, Le garçon et le monde du virtuose brésilien Alê Abreu, une incursion singulière dans une Amérique latine onirique. L’invité d’honneur de cette édition sera le réalisateur italien Enzo D’Alò avec une rétrospective de ses plus grands succès: La flèche bleue, La mouette et le chat, Momo à la conquête du temps, Opopomoz, Pinocchio, Pipi, Pupu & Rosemarie, autant d’œuvres marquantes qui ont bercé les années de plusieurs générations.

Beaucoup d’activités seront proposées. Difficile de les nommer toutes, citons entre autres les séances spéciales présentées en association avec le Musée des beaux-arts de Montréal. Du 1er au 6 mars, des œuvres comme La maison des contes ou Tad l’explorateur: à la recherche de la cité perdue seront proposés gratuitement à l’Auditorium Maxwell-Cummings. En partenariat avec le Festival Ciné-Jeune de l’Aisne, le FIFEM proposera une sélection de courts métrages.

Information sur la programmation, c'est ici.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Films de la semaine Voyez les images