NOUVELLES
09/02/2016 05:15 EST | Actualisé 09/02/2016 05:33 EST

Déchéance de nationalité dans la Constitution : les députés français votent en faveur

ASSOCIATED PRESS
French Prime Minister Manuel Valls walks back to his seat after his speech in the lower house of Parliament in Paris, France, Friday, Feb. 5, 2016. French Prime Minister Manuel Valls is appealing to legislators to approve a divisive bill, prompted by last year's attacks on Paris, that would revoke the citizenship of convicted terrorists with dual nationality. (AP Photo/Francois Mori)

Les députés français ont voté mardi soir un amendement voulu par le gouvernement socialiste après les attentats parisiens de novembre, contesté dans la majorité comme dans l'opposition, qui inscrit la déchéance de nationalité dans la Constitution.

Il prévoit que la Constitution renverra à la loi pour "les conditions dans lesquelles une personne peut être déchue de la nationalité française ou des droits attachés à celle-ci lorsqu’elle est condamnée pour un crime ou un délit constituant une atteinte grave à la vie de la Nation".