NOUVELLES
09/02/2016 14:49 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

Cooper ne peut expliquer les récents succès du Lightning face au Canadien

MONTRÉAL — Malgré la distance qui sépare les deux villes, une rivalité est née entre le Canadien de Montréal et le Lightning de Tampa Bay aux yeux de Jon Cooper. Mais au cours des deux dernières années, ce fut une rivalité à sens unique, ce que l'entraîneur-chef de la formation floridienne a de la difficulté à expliquer.

«C'est bizarre comment certaines équipes peuvent avoir du succès contre une autre, et d'autres pas», a répondu Cooper lors d'une mêlée de presse quelque 90 minutes avant le deuxième duel entre les deux formations cette saison.

«L'an dernier, il n'y a pas de doute que nous avons eu leur numéro et jusqu'à ce qu'il gagne ces deux matchs éliminatoires, nous avons connu beaucoup de succès contre le Canadien. Mais cette année, nous nous sommes affrontés une seule fois, et dans ces circonstances, c'est difficile de nous comparer. Nous en aurons une meilleure idée, car nous allons nous affronter en quelques occasions pendant le dernier droit», a-t-il ajouté.

Si l'on remonte à novembre 2013, le Lightning a gagné huit des dix matchs de saison régulière entre les deux clubs, ses deux seuls revers étant survenus en fusillade. Le Canadien n'a pas vaincu le Lightning à Montréal depuis le 18 avril 2013 et le 28 décembre dernier, il a mis fin à une séquence de sept défaites avec une victoire de 4-3 à Tampa. Max Pacioretty avait joué les héros lors de la session de tirs de barrage.

De plus, les joueurs du Lightning ont mis fin à la saison du Canadien lors du deuxième tour des séries l'an dernier, savourant une douce vengeance après avoir été balayés quelque 12 mois plus tôt dès la première ronde.

«Lorsque deux équipes se croisent lors de saisons consécutives en séries, une rivalité prend vie. Il n'y a pas de doute dans mon esprit», a affirmé Cooper.

«Ils nous ont fait beaucoup souffrir il y a deux ans et je sais que nous leur avons fait subir la même chose l'an dernier. Nous visons les mêmes objectifs et nous évoluons dans la même section. Je ne pense pas que nous avons affronté une équipe plus souvent que Montréal lors des deux dernières années. Avons-nous un passé comme celui de Montréal et Boston? Non. Mais l'histoire récente tend à indiquer qu'il existe une rivalité.»

Cette saison, et tout particulièrement depuis un mois, le Lightning connaît de meilleurs moments que ses nouveaux rivaux. Avant le duel de mardi soir, il avait remporté 11 de ses 14 dernières sorties et occupait le deuxième rang de la section Atlantique à six points des Panthers de la Floride.

Cooper est évidemment conscient que le Canadien en arrache depuis le début de décembre, mais il a évité de s'aventurer à expliquer les déboires de la formation montréalaise.

«Je ne peux commenter sur ce qui se passe chez d'autres formations. Montréal forme une bonne équipe, et je ne regarde pas sa fiche ni sa position au classement. Il y a une chose au sujet de la ligue cette saison: le classement est vraiment très serré. Washington s'est détaché du peloton, mais à part cela, si vous prenez la Floride et les autres équipes, tout le monde est dans la course», a fait remarquer Cooper.

«Le Canadien est parvenu à demeurer dans la lutte, et il y a une raison pour laquelle il participe aux séries tous les ans et qu'il gagne des rondes: il s'agit d'une bonne équipe, a-t-il renchéri. Je suis sûr que l'organisation n'est pas heureuse de ce qui s'est passé au cours des deux derniers mois, mais s'il existe des équipes qui peuvent faire tourner le vent, Montréal est l'une d'elles.»

Par ailleurs, Cooper n'a pas voulu s'attarder sur la situation entourant l'attaquant Jonathan Drouin, référant les questions au directeur général Steve Yzerman.

Drouin a été suspendu par le Lightning le 20 janvier, moins de trois semaines après avoir été cédé au Crunch de Syracuse de la Ligue américaine. Drouin a demandé à être échangé, mais Yzerman a indiqué qu'il ne hâtera pas une transaction s'il n'estime pas satisfaisant le retour obtenu pour l'ancien choix de premier tour du Lightning.