NOUVELLES
09/02/2016 11:46 EST | Actualisé 09/02/2017 00:12 EST

Cartel de drogues : d'anciens de la Défense et de la Garde côtière sont accusés

HALIFAX — Deux anciens employés de la Garde côtière canadienne et du ministère de la Défense nationale font face à de nouvelles accusations à la suite d'une enquête en lien avec des cartels de drogue mexicains et colombiens.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a allégué que les accusés utilisaient leurs pouvoirs pour avoir accès à des renseignements à des fins criminelles.

L'enquête de la police, qui a débuté au printemps 2013, a permis de découvrir des preuves évidentes d'importation de cocaïne en provenance d'Antigua, du Brésil, de la Colombie, du Guyana et des États-Unis.

Au moment de l'annonce des premiers résultats de l'enquête l'an dernier, la GRC avait déposé plusieurs accusations contre des individus de l'Ontario, du Québec ainsi que de la Nouvelle-Écosse.

La GRC avait alors confirmé que l'ancien planchiste montréalais et médaillé olympique Ryan James Wedding faisait partie des accusés.

Les autorités avaient saisi des véhicules, des armes à feu, des équipements pour la fabrication de la drogue, de l'argent et plus de 200 kilogrammes de cocaïne.

En avril 2015, 15 personnes avaient été accusées de 45 chefs d'accusations, incluant complot pour importation de cocaïne et trafic de cocaïne.

De nouvelles accusations ont été déposées mardi contre deux de ces accusés, originaires de la Nouvelle-Écosse.

Delbert William Meister de Halifax, un ancien employé de la Garde côtière canadienne, et Darlene Margaret Richards de Greenwood, qui travaillait pour le ministère de la Défense nationale, font tous les deux face à un chef d'accusation d'abus de confiance et à deux chefs d'accusation de possession de produits de la criminalité.