POLITIQUE
09/02/2016 03:33 EST | Actualisé 09/02/2017 05:12 EST

Anticosti: Couillard se défend de s'ingérer politiquement dans le processus

QUÉBEC — Les fonctionnaires vont écouter les réserves du gouvernement lorsqu'ils se prononceront sur les demandes d'autorisations pour les forages pétroliers de l'île d'Anticosti, a déclaré, mardi, le premier ministre Philippe Couillard.

La semaine dernière, M. Couillard avait signifié son intention de tout faire pour empêcher ces forages hydrauliques sur cette île du golfe Saint-Laurent.

Dans un point de presse, à l'Assemblée nationale, M. Couillard s'est défendu de s'être ainsi ingéré dans un processus administratif entre les mains des fonctionnaires.

Selon le premier ministre, à défaut de s'être ainsi prononcé, il se serait fait blâmer d'avoir un biais favorable à l'industrie pétrolière.

Le premier ministre a répété qu'il attend les résultats d'un étude hydrogéologique effectuée à Anticosti par le ministère de l'Environnement.

Questionné sur le poids de ses déclarations dans l'évaluation qui sera faite des résultats, M. Couillard a expliqué que les fonctionnaires impliqués dans le dossier devront en tenir compte.

«Ils feront ce qu'on leur dira», a-t-il dit.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le Conseil des ministres de Philippe Couillard Voyez les images