POLITIQUE
08/02/2016 02:04 EST | Actualisé 08/02/2016 02:05 EST

Droit des municipalités d'imposer les conditions de travail: Couillard confirme

Radio-Canada.ca

Les municipalités n'ont pas de raison de s'inquiéter: le premier ministre Philippe Couillard a confirmé, lundi, que son gouvernement leur donnerait bel et bien le pouvoir d'imposer les conditions de travail de leurs employés, en cas de négociation infructueuse avec eux.

En entrevue avec La Presse Canadienne, la présidente de l'Union des municipalités du Québec, Suzanne Roy, avait rappelé que cette promesse du gouvernement Couillard, faite lors de l'annonce du nouveau pacte fiscal avec les villes, ne s'était toujours pas concrétisée après des mois. Elle disait avoir hâte que le nouveau ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, suive la voie tracée par son prédécesseur Pierre Moreau.

Interrogés à ce sujet lundi à Montréal, tant le premier ministre Couillard que le ministre Coiteux ont réitéré leur volonté d'aller de l'avant en la matière - et en d'autres aussi.

Les municipalités disent avoir besoin de cet outil en matière de relations de travail pour réduire leurs dépenses et rééquilibrer les forces en présence.

Les syndicats du milieu municipal, de leur côté, y voient un affront au droit de négocier collectivement les conditions de travail. Il fait valoir que les municipalités seraient peu enclines à négocier sérieusement, sachant qu'elles pourront éventuellement décréter les conditions de travail en cas de négociation infructueuse.