NOUVELLES
08/02/2016 03:15 EST | Actualisé 08/02/2017 00:12 EST

Le procès Faubourg Contrecoeur s'ouvre à Montréal

Près de quatre ans après avoir été arrêtés dans le cadre du projet Faufil, les huit accusés dans le dossier du Faubourg Contrecoeur subiront leur procès pour fraude, complot et abus de confiance, lundi, au palais de justice de Montréal.

L'ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Frank Zampino, l'ex-président de Construction Frank Catania, Paolo Catania, et l'ex-solliciteur de fonds du défunt parti Union Montréal, Bernard Trépanier, sont au nombre des accusés dans cette affaire, longuement scrutée par la commission Charbonneau.

Le Faubourg Contrecoeur est un projet de développement immobilier qui a été érigé sur un terrain de l'est de la métropole. Le terrain a été vendu par la Société d'habitation de Montréal (SHDM) à Construction Frank Catania en 2007 pour qu'elle y construise 1800 logements.

LA SHDM, qui venait de devenir une société paramunicipale, a vendu le terrain 19 millions de dollars, mais la facture du groupe Catania a été réduite de 14,6 millions en raison notamment des frais de décontamination.

Ce dossier aux multiples ramifications a fait couler beaucoup d'encre à la commission Charbonneau, où MM. Zampino et Trépanier ont notamment comparu. 

Quatre autres individus qui travaillaient chez Construction Frank Catania et Associés à l'époque - Martin D'Aoust, André Fortin, Patrice Pascale, Pasquale Fedele -, sont aussi au nombre des accusés, tout comme Daniel Gauthier, qui était alors président de la firme d'urbanistes GGBB (Groupe Gauthier Biancamano Bolduc).

Martial Fillion, qui était directeur général de la SHDM, avait aussi été accusé dans cette affaire, mais il est mort il y deux ans. 

Le procès des huit accusés devrait durer trois mois. S'ils sont reconnus coupables, ils pourraient écoper de peines maximales allant de 5 à 14 ans de prison.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!