NOUVELLES
08/02/2016 12:38 EST | Actualisé 08/02/2017 00:12 EST

Le Parlement israélien examine un projet de loi controversé sur le financement des ONG

Le Parlement israélien a commencé à examiner lundi soir en première lecture un projet de loi controversé qui vise à contraindre les ONG à afficher publiquement leur financement par des gouvernements étrangers.

Les discussions devraient se poursuivre tard dans la nuit sur le texte dont l'examen a déjà été repoussé deux fois au cours des deux dernières semaines.

Il vise à contraindre les ONG à afficher publiquement leur financement par des gouvernements étrangers, faisant peser, selon ses détracteurs, un climat de chasse aux sorcières contre les organisations anti-colonisation et de défense des droits des Palestiniens.

Ayelet Shaked, instigatrice de ce projet et ministre de la Justice de l'un des gouvernements les plus à droite de l'histoire d'Israël, assure qu'il ne vise spécifiquement aucune ONG. Dans les faits, ce sont les ONG réputées de gauche qui semblent de loin les plus visées, car les organisations de droite, notamment celles soutenant la colonisation, bénéficient surtout de dons privés, notamment américains.

Parmi les principales organisations visées, soutenues financièrement notamment par l'Union européenne: l'ONG anti-colonisation La Paix maintenant; B'Tselem, une organisation de défense des droits de l'Homme dans les Territoires palestiniens occupés; "Breaking The Silence", critique des agissements de l'armée israélienne envers les Palestiniens.

Le projet prévoit que les ONG recevant plus de la moitié de leur financement de gouvernements étrangers devront le mentionner dans tous leurs rapports officiels et leurs représentants devront porter un badge spécial au Parlement.

Le projet de loi suscite des critiques internationales au premier rang desquelles celles des Etats-Unis qui ont exprimé leur inquiétude sur le texte le mois dernier via leur ambassadeur en Israël.

L'ambassadeur de l'Union européenne, Lars Faaborg-Andersen, a lui prévenu directement Mme Shaked des réserves de l'UE sur le texte.

dms/cr

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!