NOUVELLES
08/02/2016 17:38 EST | Actualisé 08/02/2017 00:12 EST

Japon: le taux des obligations d'Etat à 10 ans chute à zéro, du jamais vu

Le taux de rendement des nouvelles obligations de l'Etat japonais à échéance dix ans a chuté mardi à un record de faiblesse de 0%, un mouvement précipité par la débâcle des Bourses mondiales et la récente adoption de taux négatifs par la Banque du Japon (BoJ).

Selon l'agence Bloomberg News, c'est la première fois que le rendement de ces titres tombe aussi bas dans une économie du G7.

Les Bourses mondiales ont plongé en ce début de semaine, une nouvelle fois emportées par les inquiétudes sur la croissance mondiale, entre ralentissement en Chine et érosion sans fin des cours du pétrole. L'indice Nikkei lâchait encore 4,5% mardi matin.

Après un début d'année exécrable sur les marchés, cette nouvelle débâcle est venue amplifier la demande d'obligations, considérées comme un placement sûr, ce qui se traduit mécaniquement par une hausse de leur valeur et une baisse de leur taux de rendement.

Celui-ci avait déjà dégringolé mi-janvier à 0,190% pour la première fois, et les mesures annoncées fin janvier par la Banque du Japon l'ont entraîné bien en deçà depuis, à 0,050% début février puis plus bas encore de jour en jour jusqu'à zéro ce mardi.

A titre de comparaison, il se situe autour de 0,2% en Allemagne et de 1,7% aux Etats-Unis, tandis qu'il s'élève à près de 10% en Grèce pour attirer les investisseurs.

Parallèlement, le yen tend aussi à être plus acheté car perçu comme moins risqué: le dollar a glissé dans la matinée à Tokyo sous la barre des 115 yens, alors qu'il était remonté à plus de 120 yens immédiatement après l'annonce de la banque centrale japonaise.

Sur le marché obligataire, avant la séquence de records en série de ce début d'année 2016, le précédent plus bas taux pour les nouveaux titres à 10 ans datait de janvier 2015. Le rendement était alors descendu à 0,195%, peu de temps après un assouplissement du programme monétaire de la BoJ qui procède à des rachats massifs d'actifs, au premier rang desquels figurent des bons du Trésor, pour soutenir l'économie.

anb/uh/jr

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!