NOUVELLES
08/02/2016 04:23 EST | Actualisé 08/02/2017 00:12 EST

Israël prêt sous conditions à rendre les corps de Palestiniens de Jérusalem-est tués

Le gouvernement israélien est prêt à rendre les corps de dix Palestiniens de Jérusalem-Est abattus en commettant des attentats, mais leurs familles n'ont pas accepté les conditions israéliennes, a indiqué lundi un porte-parole officiel.

Pour rendre les corps, Israël exige notamment que "les familles acceptent à l'avance que les enterrements aient lieu de nuit, avec un nombre limité de participants", a expliqué à l'AFP un porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure.

"Ces conditions n'ont pour le moment pas été acceptées par les familles", a-t-il dit, alors que des informations font état de la restitution possible de deux corps lundi soir et mardi.

La confiscation par Israël des dépouilles des assaillants abattus par les forces israéliennes ajoute au ressentiment des Palestiniens.

L'appareil israélien est divisé sur le bien-fondé des confiscations alors que les Territoires palestiniens et Israël sont en proie depuis début octobre à une nouvelle vague de violences.

Les généraux passent pour être opposés aux confiscations, qui ajouteraient aux tensions. Depuis fin décembre, l'armée a restitué des dizaines de corps en Cisjordanie occupée.

En revanche, Israël retient toujours les corps de dix Palestiniens de Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée qui se trouve, elle, sous la responsabilité du ministre de la Sécurité Intérieure Gilad Erdan, partisan des confiscations.

La question est au centre d'un nouveau conflit politique après la rencontre la semaine passée de trois députés arabes israéliens avec des proches d'auteurs d'attaques anti-israéliennes ou leurs représentants.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a préconisé dimanche une loi permettant de suspendre des députés au "comportement inapproprié". Les trois députés, attaqués de toutes parts, invoquent des raisons humanitaires et le droit des familles à récupérer les corps.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leur terre après la création d'Israël. Citoyens israéliens, ils sont représentés au Parlement.

Depuis quatre mois, les nouvelles violences israélo-palestiniennes ont coûté la vie à 165 Palestiniens, 26 Israéliens, un Américain, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP.

jlr/lal/feb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!