NOUVELLES
08/02/2016 03:34 EST | Actualisé 08/02/2017 00:12 EST

Iran: les élections ne doivent pas faire "oublier les questions importantes" (guide)

Les prochaines élections, prévues le 26 février en Iran, ne doivent pas faire "oublier les questions importantes, en particulier l'économie", a affirmé lundi à Téhéran le guide suprême iranien, Ali Khamenei, appelant à "neutraliser les objectifs de l'ennemi".

"Les responsables doivent travailler" à la réussite de ces élections "mais faire attention à ne pas se laisser prendre par le bruit quotidien (qu'elles provoquent) et oublier les questions importantes, en particulier l'économie", a déclaré le guide devant des responsables militaires.

Selon lui, il convient de "renforcer l'économie du pays afin de décourager l'ennemi de (poursuivre) ses pressions économiques pour imposer sa volonté" à l'Iran.

"La vigilance est de mise pour déjouer les mensonges trompeurs qui se cachent derrière le sourire de l'ennemi", a-t-il ajouté, s'en prenant de nouveau au gouvernement américain.

Selon lui, "la participation du peuple" aux élections législatives du 26 février et à celles à l'Assemblée des experts est néanmoins importante pour "l'intégrité et la dignité de l'Iran" et "neutraliser les objectifs de l'ennemi fourbe".

Depuis la conclusion en juillet 2015 d'un accord nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances ayant permis la levée des sanctions internationales qui frapaient ce pays depuis dix ans, le guide suprême ne cesse de mettre en garde contre "l'infiltration" économique et culturelle des pays occidentaux en Iran, en premier lieu des Etats-Unis.

Les élections législatives seront un test majeur pour le président modéré Hassan Rohani qui espère pouvoir obtenir une majorité de députés favorables à sa politique d'ouverture au Parlement actuellement dominé par les conservateurs.

L'élection des membres de l'Assemblée des experts le même jour est également essentielle, car cette institution de religieux est chargée de nommer, surveiller et éventuellement démettre le guide suprême iranien. Elle aura ainsi un rôle important en cas de disparition de l'ayatollah Khamenei, âgé de 76 ans.

an-stb/feb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!