NOUVELLES
08/02/2016 11:44 EST | Actualisé 08/02/2017 00:12 EST

Des employés d'Amaya pourraient s'allier à leur patron pour acheter l'entreprise

MONTRÉAL — Le propriétaire de PokerStars et d'autres sites internet de jeux de hasard a indiqué que certains de ses employés pourraient se joindre à lui pour racheter la société et en privatiser le capital.

Amaya (TSX:AYA) a annoncé lundi avoir été avisée par son vice-président exécutif du développement des affaires et trois autres employés qu'ils pourraient se joindre à l'opération de prise de contrôle de la société qu'envisage le chef de la direction, David Baazov.

La société de jeux de hasard n'a pas identifié les alliés de M. Baazov mais son vice-président exécutif au développement des affaires est Marlon Goldstein, et il est aussi le chef du contentieux de l'entreprise.

Amaya a précisé qu'elle n'avait toujours pas reçu d'offre formelle de la part de M. Baazov, qui a dévoilé le 1er février son intérêt pour un éventuel rachat de la société.

La chaîne d'actualités d'affaires BNN a rapporté vendredi que M. Baazov avait fait appel aux services de la Deutsche Bank et de Goldman Sachs pour le conseiller, selon trois sources distinctes. BNN et M. Baazov n'ont pas voulu commenter.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!