NOUVELLES
08/02/2016 01:51 EST | Actualisé 08/02/2016 01:53 EST

Hébergement illégal: Airbnb soulève (encore) des inquiétudes à Québec

Les citoyens du quartier Saint-Jean-Baptiste à Québec s'inquiètent de l'hébergement touristique illégal et de l'engouement pour des services de location de logements comme Airbnb. Selon une compilation réalisée par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, 83 logements et 34 chambres du quartier seraient offerts à des touristes sur le site.

Le coordonnateur du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, Nicolas Lefebvre-Legault soutient que les citoyens sont inquiets de la croissance de l'offre pour ces locations jugées illégales.

« Ça va gruger le parc de logements, c'est ça le problème c'est quand ça devient un business, quand ça devient une résidence de touristes. Là, c'est un problème » affirme-t-il.

Le comité populaire craint que le nombre d'appartements diminue peu à peu. « Il y a une pression sur le parc de logements dans le quartier, on est passé de 85 % de logements locatifs à 70 % en une dizaine d'années » dit-il.

Des citoyens exaspérés

À Montréal, l'arrondissement du Plateau Mont-Royal se tourne vers les tribunaux pour contrer des sites internet comme Airbnb. Si on n'en est pas là dans Saint-Jean-Baptiste, la présence de touristes dans le quartier indispose.

« Oui, il y a des résidents qui se plaignent, les valises avec les roulettes sur les trottoirs et le va-et-vient constant », illustre M. Lefebvre-Legault.

Des citoyens craignent également une hausse de leur compte de taxes et du prix des logements. Des propriétaires qui ne réussissent pas à louer le premier juillet se tournent vers Airbnb et à la clientèle touristique.

« Les gens sont inquiets par rapport à l'impact sur les prix des loyers, quel impact ça aura » se demande-t-il.

Une loi suffisante?

L'adoption d'une loi pour encadrer l'hébergement touristique en décembre ne règle pas tous les problèmes. Le Comité populaire estime qu'il faudrait des mesures plus mordantes.

« Nommer 18 inspecteurs pour surveiller ce phénomène à l'échelle du Québec, c'est trop peu », croit Nicolas Lefebvre-Legault.

« Il faut faire quelque chose, on ne peut pas juste regarder ça aller et dire : il n'y a rien à faire. »

— Nicolas Lefebvre-Legault, coordonnateur Comité populaire Saint-Jean-Baptiste

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste se réunit lundi soir pour établir un plan sur l'hébergement touristique. Le dossier pourrait être soumis au conseil de quartier.

Airbnb est un site de location et de réservation de logements de particuliers fondée en 2008. Le site offre une plateforme de recherche et de réservations entre la personne qui offre son logement et le vacancier qui souhaite le louer. Airbnb couvre plus de 33 000 villes.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 15 quartiers incontournables à visiter à travers le monde, selon Airbnb Voyez les images