NOUVELLES
06/02/2016 02:21 EST | Actualisé 06/02/2017 00:12 EST

Iran/législatives: 1.500 candidats supplémentaires approuvés

Quelque 1.500 nouveaux candidats ont été approuvés pour les législatives du 26 février en Iran, ce qui fait passer le nombre total des candidats à 6.300 pour les 290 sièges que compte le Parlement, a rapporté samedi la télévision d'Etat.

"Après examen des plaintes par le Conseil des gardiens, 1.500 nouveaux candidats ont été approuvés", a annoncé Siamak Rah-Peyk, porte-parole de la commission centrale de la surveillance, qui dépend de ce Conseil chargé de valider les candidatures.

Quelque 4.700 candidats avaient déjà été approuvés, soit 40% des 12.000 inscrits. Cela porte à 6.300 le nombre de candidats autorisés à participer au scrutin.

Ce chiffre est encore susceptible d'évoluer car les candidats rejetés par le Conseil des gardiens peuvent encore faire appel. La liste définitive sera publiée le 16 février.

Le président iranien Hassan Rohani avait critiqué le rejet des candidats, en particulier ceux appartenant au camp modéré et réformateur auquel il appartient.

Toutefois, les principaux responsables réformateurs ont déclaré ces derniers jours que leur coalition allait présenter des candidats partout dans le pays, rejetant toute idée de boycott des élections.

Aucune indication n'a pour l'instant été donnée pour savoir si des candidats réformateurs rejetés initialement ont été repêchés.

Les législatives du 26 février auront lieu en même temps que les élections pour renouveler l'Assemblée des experts, chargé de nommer, surveiller et démettre le guide suprême iranien.

Les deux chambres sont actuellement contrôlées par les conservateurs.

Ces élections sont importantes pour le président Rohani qui espère obtenir une majorité plus conciliante pour accélérer ses réformes politiques et sociales.

sgh/cmk/iw