NOUVELLES
06/02/2016 05:15 EST | Actualisé 06/02/2017 00:12 EST

Brésil: alcootest obligatoire pour les conseillers d'une commune du nord-est

Las de voir ses collègues arriver ivres, le président de l'Assemblée municipale de Pianco, une petite commune du nord-est du Brésil, a eu l'idée de les soumettre à un alcootest obligatoire avant d'entrer dans la salle de réunions.

La presse rapporte samedi que le but du président de l'Assemblée, Pedro Aureliano da Silva du PMDB (centre), est de mettre fin aux vives disputes entre ses conseillers, provoquées dans la plupart des cas par la consommation excessive d'alcool.

Lors d'une des séances, un conseiller du PTN (droite), Antonio Azevedo Xaviera, a laissé tomber une bouteille de whisky de sa poche. Il a déclaré sans sourciller que: "Tous les parlementaires ici boivent. Moi même, je prends de cinq à six doses par jour sur recommandation de mon cardiologue".

Selon le président de l'Assemblée municipale de Pianco, à près de 400 km de Joao Pessoa, la capitale de l'Etat de Paraïba (nord-est), après l'achat de l'alcootest fin 2014, le nombre de rixes a diminué.

L'achat de l'alcootest a été approuvé par la population locale qui a baptisé la chambre municipale de "chenil" en raison des disputes, "semblables à des combats de chiens", qui s'y déroulent, selon la presse.

"Si je n'avais pas pris ces mesures, l'Assemblée aurait dû fermer", a justifié son président.

cdo/lpt