NOUVELLES
05/02/2016 12:21 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Trudeau participera à un rassemblement pour une élection partielle en Ontario

TORONTO — Le premier ministre Justin Trudeau devrait participer à un rassemblement avec son homologue ontarienne Kathleen Wynne la semaine prochaine pour appuyer sa candidate dans une prochaine élection partielle.

Il est plutôt rare qu'un premier ministre s'implique dans une élection partielle provinciale, mais Mme Wynne avait elle-même joué un rôle important dans la campagne de M. Trudeau au mois d'octobre — une stratégie qui semble avoir porté fruit. Les libéraux, qui détenaient seulement 13 sièges dans la province avant les élections, ont remporté 80 des 120 circonscriptions de la province, dont toutes celles de la ville de Toronto.

L'élection partielle du 11 février à Whitby-Oshawa a été déclenchée après la démission de la députée Christine Elliott, du Parti progressiste-conservateur, qui a annoncé son départ quelques mois après sa défaite à la course à la direction du parti.

Les libéraux lorgnent ce château fort progressiste-conservateur, mais le résultat de l'élection n'aura aucune influence sur la balance du pouvoir à l'Assemblée législative.

Mme Wynne doit plonger dans la campagne alors qu'elle a déjà manqué dix jours stratégiques en raison d'une mission en Inde en cours depuis la fin du mois de janvier.

Le chef progressiste-conservateur Patrick Brown a qualifié la présence du premier ministre Trudeau de «distraction».

La candidate libérale Elizabeth Roy s'est réjouie de recevoir M. Trudeau et Mme Wynne: «La visite de la première ministre et du premier ministre dans les derniers jours de la campagne est une validation du travail que nous avons fait et démontre que les deux ordres de gouvernement peuvent travailler ensemble pour accomplir de grandes choses pour la circonscription, la province et le pays.»

Selon les sondages, Mme Roy et le candidat progressiste-conservateur Lorne Coe — deux conseillers régionaux — se disputeront la première place.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) espère que la victoire de sa députée Jennifer French dans une circonscription voisine influencera le vote. Mais selon les sondages, la candidate Niki Lundquist tire de l'arrière par rapport aux deux autres candidats.