NOUVELLES
05/02/2016 06:34 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Russie: deux associations écologistes ferment après avoir été déclarées "agent de l'étranger"

Deux organisations russes de protection de la nature ont décidé cette semaine de cesser leurs activités plutôt que de se reconnaître "agents de l'étranger", une dénomination appliquée par les autorités aux ONG recevant un financement de l'étranger, a-t-on appris vendredi.

"Il est impossible de travailler, il est juste plus simple de fermer l'organisation", a déclaré à l'AFP Maxime Vorontsov, ancien co-président de l'ONG "Vague écologiste du Baïkal", créée en 1990 pour protéger le lac qui constitue la plus grande réserve d'eau douce au monde.

Cette ONG a été l'une des premières organisations écologiques créées en Russie après la chute de l'Union soviétique. Sa fondatrice, Marina Rikhvanova, a reçu en 2008 le prestigieux prix Goldman pour l'environnement pour son action en faveur du Baïkal.

Une autre ONG écologique, Dront, a annoncé vendredi dans un communiqué "arrêter ses activités indéfiniment, jusqu'à ce que l'infamant label +agent de l'étranger+ soit retiré".

Les deux ONG devront aussi payer une amende de 300.000 roubles (3.500 euros) pour n'avoir pas voulu se déclarer elles-mêmes "agent de l'étranger".

"Depuis novembre, nous avons couru les tribunaux et les bureaux du ministère de la Justice" au lieu d'organiser des événements, des ateliers ou des actions de nettoyage, a ajouté M. Vorontsov.

"Nous avons dépensé du temps, de l'énergie et de l'argent. (...) Tout ce que nous faisons est d'utiliser du papier" pour voir les courriers être renvoyés à l'expéditeur à cause "de croix dans la mauvaise case", a-t-il ajouté.

La Russie a adopté en 2012 une loi obligeant les ONG qui reçoivent un financement étranger et qui ont une "activité politique", un concept à la définition floue, à s'enregistrer comme "agent de l'étranger" et à s'afficher en tant que tel dans toute communication ou activité publique.

Selon le site du ministère de la Justice russe, plus de 115 ONG russes ont jusqu'à présent été déclarées "agent de l'étranger", qu'elles s'occupent de défense des droits de l'Homme, d'écologie ou même de photographie.

ma/tbm/pop/nm/lpt