NOUVELLES
05/02/2016 04:34 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Procès Ghomeshi: contre-interrogatoire de l'actrice Lucy DeCoutere se poursuit

TORONTO — L'avocate de Jian Ghomeshi poursuit vendredi, à Toronto, le contre-interrogatoire de l'actrice Lucy DeCoutere.

Mme DeCoutere, qui a renoncé à son droit à l'anonymat, est la deuxième femme à témoigner au procès.

L'ex-animateur de la radio de la CBC est accusé, par trois femmes, de quatre chefs d'agression sexuelle et un chef d'avoir tenté de vaincre la résistance par étouffement. Il a plaidé non coupable.

Mme DeCoutere a admis jeudi que sa célébrité a crû après qu'elle a publiquement accusé Jian Ghomeshi. L'avocate de l'ex-animateur lui a également demandé plusieurs fois pourquoi elle était demeurée amie avec lui après la présumée attaque.

Lucy DeCoutere affirme que l'homme de 48 ans a commencé à l'étrangler et à la frapper au visage sans avertissement pendant qu'ils s'embrassaient dans sa chambre à l'été 2003.

Bien qu'elle se soit souvenue de plusieurs détails lorsque la Couronne l'a interrogée, l'avocate de la défense Marie Henein l'accusée d'avoir omis certains détails lorsqu'elle avait parlé à la police.

Comme lors du contre-interrogatoire du témoin précédent, Marie Henein n'a pas nié les allégations de Mme DeCoutere voulant que Jian Ghomeshi l'ait frappée. Elle s'est plutôt concentrée sur d'autres détails survenus lors des moments qu'ils ont passés ensemble.