NOUVELLES
05/02/2016 07:03 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Mort d'un homme à Baie-Comeau: les policiers de la SQ ne seront pas accusés

QUÉBEC — Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ne seront pas accusés en lien avec la mort d'un homme à Baie-Comeau, en décembre 2014, à la suite d'une intervention policière.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a indiqué par communiqué, vendredi, que les résultats de l'enquête du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) l'avaient amené à conclure que les policiers n'avaient commis «aucune infraction criminelle».

Le 18 décembre 2014, les policiers de la SQ s'étaient rendus au domicile d'un homme soupçonné d'introduction par effraction, de vols et de méfaits. L'individu avait demandé aux policiers de l'attendre, avant de prendre la fuite par l'arrière avec une arme à feu.

Les policiers l'ont suivi, ont tenté de le dissuader, mais en vain. Ils ont entendu une détonation, avant de découvrir l'homme avec une «blessure importante au visage». L'enquête du SPVQ a conclu que l'individu avait mis fin à ses jours.

Les policiers de Québec avaient mené une enquête indépendante sur les événements. À la suite d'un «examen exhaustif», le DPCP a statué que la preuve n'était pas suffisante pour déposer des accusations contre les agents de la SQ.

Le DPCP rappelle que pour porter des accusations criminelles, il doit être «raisonnablement convaincu de pouvoir établir la culpabilité du prévenu».

«Considérant l'ensemble de la preuve, le DPCP est d'avis que les policiers de la SQ impliqués dans cet événement n'ont commis aucune infraction criminelle», est-il écrit dans le communiqué.