NOUVELLES
05/02/2016 11:18 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Le pape approuve les langues autochtones dans les messes au Mexique

VATICAN — Le pape François autorisera par décret l'utilisation des langues autochtones dans les messes lorsqu'il se rendra au Mexique la semaine prochaine, entre autres mesures symboliques de défense des droits des peuples autochtones du pays.

Le Vatican a indiqué vendredi que François présenterait le décret durant une messe dédiée aux peuples autochtones dans l'État du Chiapas, le 15 février.

Des représentants de l'Église se montrent, depuis longtemps, réticents à une présence autochtone dans les messes. Le défunt évêque de San Cristobal de las Casas, Samuel Ruiz, défendait la cause.

Le pape François a toutefois approuvé les traductions des liturgies. Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a affirmé que la célébration du Chiapas inclurait des lectures et des chants en trois différentes langues autochtones.

Le Saint-Père visitera le Mexique du 12 au 18 février. En plus de la messe, sa visite d'une journée au Chiapas comprend un lunch avec des gens de communautés autochtones et une visite à la cathédrale de San Cristobal de las Casas, où est enterré M. Ruiz.

Cet évêque est une figure controversée de l'Église et du Mexique. À son décès en 2011, il était devenu une icône de la lutte pour les groupes mayas qui ont été si longtemps marginalisés et maltraités qu'ils ont été forcés de travailler dans des conditions près de l'esclavage jusqu'au début du XXe siècle. M. Ruiz était un adepte de la théologie de la libération, un courant de pensée originaire de l'Amérique latine, tout comme le pape François, visant à défendre les pauvres et les opprimés vivant dans des conditions de vie intolérables. L'évêque a également agi comme médiateur dans des pourparlers de paix entre le gouvernement et les rebelles zapatistes d'extrême gauche.