NOUVELLES
04/02/2016 22:10 EST | Actualisé 04/02/2017 00:12 EST

Julius Baer: accord définitif avec la justice américaine sur l'aide à l'évasion fiscale

La banque privée suisse Julius Baer a annoncé vendredi avoir signé un accord définitif avec la Justice américaine sur le dossier de l'aide à l'évasion fiscale, moyennant une amende d'un montant comme attendu de 547,25 millions de dollars (491 millions d'euros).

L'établissement spécialisé dans la gestion de fortune a obtenu un accord lui permettant d'échapper à des poursuites, a-t-il indiqué dans un communiqué, après avoir admis que la banque avait aidé de riches clients à dissimuler des milliards de dollars au fisc.

En décembre, Julius Baer avait déjà annoncé un accord de principe avec le ministère public du district sud de New York et avait fait savoir qu'elle devait en conséquence augmenter ses provisions.

Celles-ci ont pesé sur ses résultats annuels, publiés lundi, la banque ayant alors dévoilé que les sommes mises de côté pour régler ce litige avaient atteint 547,25 millions de dollars (491 millions d'euros).

"Cet accord met fin à une longue période d'incertitudes", a déclaré Boris Collardi, son directeur général, cité dans un communiqué.

Julius Baer, un des plus gros gestionnaires de fortune en Suisse, faisait partie des onze banques contre lesquelles la Justice américaine avait ouvert une enquête en 2011.

Depuis, Berne et Washington avaient conclu un accord pour régler ces litiges fiscaux, dans lequel les banques suisses étaient réparties en quatre catégories, les établissements déjà sous enquête, dont la liste s'était entre-temps allongée, se rangeant dans la catégorie 1.

Credit Suisse, le plus gros établissement sur la liste, avait déjà réglé ce dossier, moyennant une amende record de 2,8 milliards de dollars.

noo/at