NOUVELLES
05/02/2016 07:07 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Fifa - Blatter se rendra en personne devant la commission de recours (porte-parole)

Le président démissionnaire et suspendu de la Fifa, Sepp Blatter, se rendra en personne le 16 février à l'audience de la commission de recours de l'instance qui étudiera l'appel interjeté contre sa suspension de huit ans, a-t-on appris vendredi auprès de son porte-parole.

L'appel de M. Blatter contre sa suspension de huit ans de toute activité dans le football sera étudiée à dix jours du congrès extraordinaire de la Fifa où son successeur doit être désigné. Celui de Michel Platini, lui aussi suspendu pour la même durée, sera examiné la veille.

Interrogé par l'AFP pour savoir si M. Blatter se rendrait en personne devant la commission de recours, Klaus Stoehlker a répondu: "Je confirme."

Sepp Blatter, 79 ans, élu pour la première fois à la tête de la Fifa en 1998 et Michel Platini, président de l'UEFA, ont été sanctionnés le 21 décembre en raison du paiement controversé de 1,8 million d'euros du Suisse au Français en 2011 pour un travail de conseiller achevé en 2002, sans contrat écrit.

La chambre d'instruction de la Fifa, qui avait requis la radiation à vie contre les deux hommes, a elle aussi fait appel de ces sanctions, estimant que la suspension de huit ans chacun, décidée par la chambre de jugement, n'était pas assez lourde.

En cas de décision défavorable, MM. Blatter et Platini pourront ensuite saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne (Suisse), le dernier échelon de la justice sportive.

Blatter a émis le voeu d'être rétabli dans ses fonctions d'ici le scrutin présidentiel du 26 février censé déterminer son successeur, tandis que Michel Platini s'est retiré de cette course à la présidence de la Fifa afin de se consacrer pleinement à sa défense.

Dans le même temps, la justice suisse a ouvert une procédure pénale à l'encontre du Valaisan pour gestion déloyale, en raison du paiement à Michel Platini et d'un "contrat défavorable à la Fifa" sur les droits de retransmission télévisée du Mondial accordé au sulfureux Jack Warner, ex-membre de la Fifa. Dans le cadre de cette procédure, l'ancien capitaine des Bleus avait été entendu fin septembre sous l'équivalent du statut de témoin assisté.

ebe/mam