NOUVELLES
05/02/2016 05:08 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Exploration à Anticosti: Arcand contredit Pétrolia et implique Daoust

QUÉBEC — Le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a contredit l'entreprise Pétrolia, vendredi, en déchargeant le gouvernement libéral de toute responsabilité dans l'exploration pétrolière sur Anticosti.

M. Arcand a attribué à Investissement Québec, alors sous la responsabilité de son collègue Jacques Daoust, l'initiative des discussions, en 2012, qui ont mené à un engagement financier conclu par le gouvernement péquiste en 2014.

En décembre dernier, alors que le premier ministre Philippe Couillard s'était dissocié du projet de développement d'hydrocarbures sur l'île d'Anticosti, Pétrolia avait émis un communiqué évoquant une initiative libérale.

L'entreprise avait affirmé que son association conclue en 2014 avec Québec était le produit de discussions «avec deux gouvernements successifs».

La négociation des ententes ayant conduit à la création de la coentreprise Hydrocarbures Anticosti SEC a débuté en août 2012 sous un gouvernement libéral, avait précisé Pétrolia.

Vendredi, dans un point de presse, M. Arcand les libéraux n'étaient pas politiquement responsables de cette décision d'amorcer les discussions.

«On n'a jamais discuté de ça au conseil des ministres, alors il n'a jamais été question de ça, a-t-il expliqué. Il y a eu des discussions au niveau d'Investissement Québec mais pas au niveau politique comme tel.»

Selon M. Arcand, «les éléments politiques sont arrivés sous la gouverne du Parti québécois».

Dans un échange avec la presse parlementaire, M. Arcand a concédé qu'en 2012, Investissement Québec était sous la direction de M. Daoust, maintenant ministre des Transports.

«C'était M. Daoust à ce moment-là», a-t-il dit.