NOUVELLES
05/02/2016 05:30 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Des résidants en colère rouvrent de force la frontière entre l'Inde et le Népal

KATMANDOU, Népal — Des résidants exaspérés ont rouvert de force, vendredi, la frontière entre l'Inde et le Népal.

Le principal passage frontalier entre les deux pays était bloqué depuis plusieurs mois par des manifestants ethniques qui réclament des changements constitutionnels.

Ce blocus avait entraîné des pénuries importantes de carburant, de médicaments et d'autres biens au Népal, quand des centaines de camions provenant d'Inde avaient été incapables de traverser la frontière.

Un porte-parole de la police a dit que des résidants et des hommes d'affaires ont entrepris de démanteler les tentes et les tiges de bambou qui bloquaient le poste frontalier de Birgunj, à 160 kilomètres au sud de Katmandou. Plusieurs camions de marchandises et d'autres véhicules ont alors pu traverser.

La sécurité sur place a été renforcée et des policiers antiémeute déployés quand les manifestants ont commencé à se mobiliser pour refermer la frontière. On ne rapporte pas d'incidents violents.

Les manifestants sont des membres de l'ethnie madésie qui réclament une plus grande autonomie et davantage de représentation gouvernementale.